Valorisation de la discipline | Le 28 juin 2018

Projets numériques en danse: cap sur un avenir technologique et collaboratif

Partager
© Pexels Photo - Free Photos

La danse surfe sur la vague numérique! Que ce soit en création, diffusion, médiation culturelle ou valorisation, d’ambitieux projets amorcés ces derniers mois poseront les bases d’un avenir collaboratif innovant en matière de documentation, de partage de données et de mutualisation des compétences dans les milieux de la danse et des arts de la scène. Le RQD en a recensé quelques-uns. Découvrez-les sans plus tarder.


Mieux cerner notre rapport au numérique
 

Étude Pratiques et usages du numérique dans le milieu de la danse professionnelle — RQD
Cette étude exploratoire commandée par le Regroupement québécois de la danse (RQD) dresse un portrait global des enjeux de compétences numériques auxquels font face les artistes et travailleurs culturels en danse. À partir d’une centaine de réponses au questionnaire, le rapport établit une synthèse nuancée des connaissances et de l’utilisation du numérique en création, gestion et communications. À moyen terme, le RQD s’appuiera sur les résultats du rapport pour aider les professionnels de la danse à mieux tirer leur épingle du jeu dans l’univers numérique grâce à des outils pratiques, des informations utiles et des activités de formation continue adaptés à leurs besoins. Surveillez la publication à la rentrée!


Développer les publics de la danse
 

Étude Dispositifs de médiation numérique dans les arts de la scène: pratique, savoir et savoir-faire — UQTR
L’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) vient tout juste de lancer ce vaste projet de recherche visant à soutenir la consolidation et le développement des publics en danse, théâtre et cirque. Le RQD est fier de soutenir le volet « danse » de la recherche et de participer au comité directeur. Quatre étapes constitueront cet important projet sur trois ans: un inventaire critique des dispositifs de médiation numérique depuis 2000; la réalisation d’un guide de bonnes pratiques; l’organisation d’une école d’été et la mise sur pied d’un Observatoire sur les dispositifs numériques de médiation culturelle.

Le LabDSR pour le développement des publics de la danse à l’aide du numérique – La DSR
Ce projet pilote développé par La danse sur les routes du Québec accompagnera quatre équipes d’artistes et de diffuseurs dans la cocréation et le prototypage d’initiatives numériques originales de développement des publics. Pendant un an et demi, cette démarche permettra ainsi à 16 participants de s’approprier le potentiel numérique pour mieux comprendre les spectateurs et les non-spectateurs de danse. À titre d’exemple, un prototype pourrait permettre de faire vivre des expériences avec des danseurs en téléprésence, de créer une application pour communiquer avec des spectateurs qui assisteront à un même spectacle partout sur le territoire ou encore de concevoir une expérience de réalité virtuelle pour faire comprendre le processus chorégraphique à de nouveaux spectateurs en dehors des lieux de diffusion. Réalisé en collaboration avec le Lab culturel de Culture pour tous, le RQD, Québec numérique, La Machinerie et le Pôle médias et divertissement de HEC Montréal, ce processus global a pour ambition de transformer radicalement l’engagement des citoyens envers la danse.


Favoriser la découvrabilité des œuvres
 

Au cœur de la danse du Québec : le Web des données — FJPP
Dans un esprit de cocréation et de collaboration entre divers intervenants du milieu de la danse, ce projet de la Fondation Jean-Pierre Perreault (FJPP) permettra de développer l’expertise et les savoir-faire numériques à des fins de rayonnement des œuvres chorégraphiques contemporaines et actuelles québécoises. L’enjeu? Permettre la découvrabilité des œuvres et des artistes de la danse par la production de métadonnées, la multiplication des liens entre EC2 et d’autres plateformes ainsi que la mise en ligne de données ouvertes et accessibles. Visant également à développer les compétences numériques du milieu de la danse en regard de la découvrabilité et des métadonnées, la FJPP partagera les connaissances et expertises acquises durant le déroulement du projet sur la plateforme EC2 grâce à des capsules pédagogiques.

La culture crée / Culture  creates  — Tammy Lee
Fondée par l’entrepreneure Tammy Lee (ancienne directrice de tournée des Grands Ballets et de la Compagnie Marie Chouinard) et l’ingénieur multimédia Gregory Saumier Finch, cette entreprise de développement technologique s’apprête à lancer la toute première coopérative de métadonnées dans le domaine culturel. Visant à positionner les arts canadiens sur le Web, Culture Creates a mis sur pied Footlight, un outil qui améliore la "trouvabilité" des événements culturels et permet aux organismes culturels canadiens de gérer eux-mêmes leurs métadonnées dans un modèle ouvert et accessible au lieu de les laisser au contrôle de multinationales privées comme Google ou Facebook. Danse Danse et le Festival des arts du Saint-Sauveur font partie des organisations pilotes de la coopérative pancanadienne spécialisée dans la gestion des connaissances numériques en culture.

Plateforme de mutualisation des données de spectacles — RIDEAU
Cette plateforme numérique imaginée par le Réseau indépendant des diffuseurs d’événements artistiques unis (RIDEAU) vise à faciliter les échanges entre les producteurs et les diffuseurs de spectacles au Québec et au Canada, quelle que soit la discipline artistique. En centralisant l’offre de spectacles, elle permettra notamment aux artistes, producteurs, diffuseurs et gestionnaires de salles de coordonner les différentes opérations menant à la programmation des spectacles: organisation de tournées, gestion des inscriptions aux événements et aux vitrines, etc. Ces intervenants du secteur auront ainsi accès à des données structurées, fiables, complètes et ouvertes pour appuyer les activités de gestion, d’analyse, de valorisation et de découvrabilité des spectacles.


Croiser recherche artistique et technologie de pointe
 

Le LAVI, Laboratoire des arts vivants interdisciplinaires — Département de danse de l’UQAM
Premier laboratoire-théâtre au monde à être équipé d’appareils scientifiques et technologiques de pointe pour la recherche sur la perception, la sensation et la cognition, le LAVI ouvrira ses portes dès l’automne prochain! Piloté par les créateurs et chercheurs Andrée Martin, Armando Menicacci et Nicole Harbonnier, et installé dans les locaux du Pavillon de danse de l’UQAM, il sera notamment équipé de quatre écrans de projection créant une «white box» (qui pourra être transformée en «black box» à l’aide de rideaux noirs) et d’appareils de pointe permettant de modéliser le corps humain et de prendre des mesures fines autant chez les spectateurs que chez l’artiste-interprète en situation de performance. À la croisée de la création, de la science et de la poésie, le LAVI vise à mesurer les effets d’une œuvre en arts vivants sur les spectateurs, à comprendre les ressorts de la corporéité expressive et à créer des œuvres interdisciplinaires et chorégraphiques de type expérimental. De nombreuses expertises y seront développées: capture et analyse du mouvement, création intersensorielle (danse, image, son), psychologie de la réception du spectacle vivant, environnement immersif et analyse de données quantitatives et qualitatives. Les résultats seront partagés avec les communautés artistique et scientifique à travers des présentations publiques, des conférences, des ateliers et des publications.

Machine learning et intelligence artificielle pour la création — kondition pluriel
Ce projet de recherche et développement vise à permettre à la compagnie transdisciplinaire kondition pluriel (Marie-Claude Poulin et Martin Kusch) d’intégrer le Machine learning et l’intelligence artificielle (IA) à ses systèmes technologiques actuels, afin d’élaborer un langage artistique combinant corps performatifs dansants réels et virtuels, médias interactifs et machines intelligentes. L’objectif est de développer une plateforme de recherche transdisciplinaire, où les êtres et les machines sont envisagés dans une pratique expérientielle de la performance. Grâce à l’utilisation d’algorithmes, des personnages virtuels apprendront à bouger selon un vocabulaire chorégraphique développé avec des danseurs, afin qu’ils puissent devenir leurs «partenaires», pendant que l’environnement scénique sera assisté par des robots. Avec l’humain en son centre, mais dans un dialogue de plus en plus étroit avec la machine, le dispositif permettra d’explorer la création de configurations relationnelles, spatiales et chorégraphiques entre danseurs et machines intelligentes. Le but est de contribuer à définir quelle sorte d’impact les avancées technologiques en IA pourraient avoir sur la création. Les résultats seront partagés avec la communauté artistique sous forme d’outils en données ouvertes, de conférences, d’ateliers et de publications.



Mieux partager nos expertises
 

Au regard de la liste des projets présentés ici – loin d’être exhaustive! – le milieu de la danse montre qu’il est prêt à saisir les opportunités qu’offrent les technologies numériques et à exploiter leur potentiel d’innovation pour mieux rencontrer et développer ses publics, améliorer sa gestion de projets, se positionner sur le Web et même explorer de nouvelles avenues de création chorégraphique.

En misant sur les données ouvertes, le transfert d’expertises et la production d’outils qui seront ensuite mis à la disposition du plus grand nombre, ces projets accordent par ailleurs une importance de premier plan au partage d’informations et à la collaboration. Voilà peut-être là l’un des plus grands atouts du numérique.


Dates à retenir 

  • 20 septembre 2018 : Journée de formation Numérique, innovation ouverte et développement des publics de la danse — La DSR
  • 20 septembre 2018 : Pré-dévoilement de l’étude Pratiques et usages du numérique dans le domaine de la danse professionnelle lors de la Journée de formation de La DSR — RQD
  • 12 octobre : Fin de l’appel de candidatures des équipes pour le LabDSR.
  • Automne 2018 : Début du projet Au cœur de la danse du Québec : le Web des données— FJPP

Infos complémentaires
Soulignons qu’aucun de ces projets n’aurait vu le jour sans une volonté politique marquée tant au Québec qu’au Canada. Voici quelques-uns des programmes de subvention et autres mesures à connaître:

 

Nouvelle précédente Nouvelle suivante