En développement professionnel | Le 8 octobre 2013

Un profil de compétences à jour pour la profession de chorégraphe

Partager

Lors des Seconds États généraux de la danse d’avril 2009, plus de 200 professionnels réunis à Montréal ont adopté à l’unanimité une recommandation visant à procéder à une actualisation du profil de compétences du chorégraphe en fonction des exigences actuelles de la profession.

Cette recommandation fut inscrite à l’agenda du Plan directeur de la danse professionnelle 2011-2021 au chapitre du déploiement disciplinaire et interpelle le RQD ainsi que le Conseil des ressources humaines en culture (CQRHC). À l’été 2011, CQRHC informait le RQD de l’obtention du financement de la part de la Commission des partenaires du marché du travail.

Pour accompagner le RQD dans l’articulation de la démarche, un comité consultatif, formé de Sylvain Émard, Manon Oligny et Louis Robitaille, a été mis en place. Ce comité a permis de préciser l’objet et la portée du profil de compétences, de dresser un portrait global de l’environnement de travail du chorégraphe et d’identifier un groupe de dix-neuf chorégraphes-experts appelés à participer à l’exercice.

Le groupe d’experts-chorégraphes, accompagné avec brio par Pierre Morin, consultant et facilitateur DACUM, s’est réuni pendant quatre fins de semaine, entre février et avril 2012, afin de traduire en mots les actions qu’ils exécutent dans le cadre de leur profession.

Ces dix-neuf chorégraphes-experts sont : Francine Châteauvert, Sylvie DesrosiersAlain FrancoeurLynda GaudreauFrédérick GravelShawn HounsellEmmanuel JoutheGinette LaurinOlivier LoubryJean-Sébastien LourdaisIsmael MouarakiDominique Porte, Marie-Claude PoulinDavid PressaultPierre-Paul SavoieRoger SinhaCatherine TardifMario Veillette et Monik Vincent.

Le Profil de compétences du chorégraphe comprend onze grands champs de compétences :

A. Définir sa démarche artistique
B. Développer un langage chorégraphique
C. Concevoir une œuvre chorégraphique
D. Fixer un cadre de recherche, de création et de réalisation chorégraphique
E. Choisir l’équipe artistique
F. Réaliser une œuvre chorégraphique
G. Diriger des interprètes
H. Assurer le suivi de l’œuvre chorégraphique
I. Promouvoir son œuvre chorégraphique et sa démarche artistique et gérer sa carrière
J. Gérer un projet artistique
K. Démontrer des compétences personnelles

Par la suite, les chorégraphes ont décrit chaque sous-tâche, actions-clé et compétence personnelle rattachées à ces onze champs de compétences. 

Le profil permet enfin de bien circonscrire tous les aspects du métier de chorégraphe et contribue du même coup à sa pleine reconnaissance. Espérons maintenant, tel qu’il est souhaité dans le Plan directeur, que ce nouveau profil entraîne l’actualisation et la bonification des programmes de formation initiale de niveau supérieur en création chorégraphique suivant les exigences identifiées dans le profil.

En terminant, le RQD a invité la chorégraphe Manon Oligny à présenter le Profil de compétences en quelques mots. Voici ce qu'elle nous écrivait.

Longtemps je me suis demandée si l’acte de création s’enseignait.

En tant que professeure invitée en Création depuis près de quatre ans au Département de danse de l’UQAM, je peux dire qu’il est possible d’enseigner l’écriture chorégraphique et  la composition et de transmettre des outils de création. Il est également possible de stimuler et d’enrichir des élans novateurs en questionnant les rouages intrinsèques d’une proposition chorégraphique.

Le talent n'est pas la seule clé d'une carrière en danse comme chorégraphe. S’il est d’abord une vocation, le métier de chorégraphe requiert beaucoup d’autres compétences et habiletés telles que l’organisation, la persévérance, l’acharnement, le réseautage, etc. Autant de savoir-faire et de savoir-être qui se développent dans la recherche et l’exploration de nouvelles formes, de propositions originales et d’une signature singulière.

Le Profil de compétences du métier de chorégraphe est le fruit du travail de dix-neuf créateurs en danse qui se sont rencontrés à plusieurs reprises pour nommer, analyser et décortiquer tous les aspects inhérents à cette pratique.

Cet outil aura un réel impact sur la profession et en particulier dans le milieu de l'enseignement spécialisé. Il permettra, j’en suis convaincue, de bonifier les programmes de formation initiale et continue en création en plus de mieux faire connaître les défis de cette profession et d'en démystifier les réalités.

Manon Oligny
Directrice artistique et chorégraphe
Cie Manon fait de la danse
Professeure invitée au Département de danse de l'UQAM

*************************************************************************

Le Profil de compétences du chorégraphe est disponible en français et en anglais.

Nouvelle précédente Nouvelle suivante