Appel à l'action | Le 27 avril 2017

Mobilisation du 24 avril: les premières retombées

Partager
Mobilisation du 24 avril 2017 pour un meilleur financement du CALQ © Virginie Desloges

Merci à tous ceux et celles qui se sont rassemblés à la place d'Armes de Montréal pour réclamer une augmentation significative et pérenne du budget du Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ). Quelques heures avant que les crédits en culture ne soient à l'étude en commission parlementaire, nous étions près de 500 artistes et travailleurs culturels de toutes disciplines à porter haut et fort la voix de la création artistique. Nous avons été entendus et l'Assemblée nationale a adopté à l'unanimité une motion engageant le gouvernement à «accorder au CALQ des sommes supplémentaires dès cette année». Souhaitons maintenant que les investissements seront à la hauteur des besoins des milieux artistiques.

Le Mouvement pour les arts et les lettres, coalition dont fait partie le Regroupement québécois de la danse (RQD), estime que 40 millions de dollars devraient être injectés dans le budget du CALQ pour qu’il retrouve sa force d’impact d’il y a 10 ans. «Le fait est que les arts et les lettres souffrent de sous-financement chronique et qu’avec le temps et l’inflation, la situation s’est aggravée au point de nous placer dans un insoutenable état d’urgence», a affirmé, dans son allocution, Fabienne Cabado, directrice générale du RQD et porte-parole du Mouvement.

Le jour même, la députée et porte-parole de l'opposition en matière de culture Agnès Maltais annonçait publiquement que devant la pression de notre manifestation et des questions du Parti Québécois, le ministre de la Culture et des Communications du Québec avait déclaré en commission parlementaire qu'il trouverait de l'argent pour le CALQ cette année. Le ministre Luc Fortin a souligné que le CALQ «était une priorité» et que son ministère disposait d'une «marge de manœuvre» qui permettrait d'en augmenter le financement.  

Le 26 avril, cette motion déposée par Agnès Maltais et d’autres députés de l’opposition était adoptée à l’unanimité: «Que l’Assemblée nationale rappelle l’apport essentiel des artisans de la culture et des artistes à la société québécoise; Qu’elle entende les inquiétudes et les demandes légitimes de femmes et d’hommes qui créent le supplément d’âme qui fait de notre société une nation distincte; Qu’elle rappelle que lors de l’étude des crédits, le ministre de la Culture s’est engagé à dégager des marges de manœuvre et à les réinvestir dans le Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ); Que l’Assemblée nationale demande enfin au gouvernement d’accorder au CALQ des sommes supplémentaires dès cette année afin qu’il puisse remplir sa mission de soutien à l’expérimentation et à la création artistique.»

Les milieux des arts et de lettres peuvent donc se réjouir, sans toutefois baisser la garde ni réduire leurs actions. Le ministre Fortin a en effet mentionné la possibilité de redistribuer une part de l’enveloppe qu’il a attribuée pour cinq ans au jeune public et son attaché de presse a indiqué au journal Le Devoir que les marges de manœuvre évoquées n’existaient peut-être pas.

 

Revue de presse choisie

Le budget du Conseil des arts sera rehaussé - La Presse 

État d'urgence pour les arts et les lettres : Les milieux artistiques manifestent leur mécontentement – MAL

Des artistes demandent un meilleur financement du CALQ – Le Devoir

Le Conseil de la culture des régions de Québec et de Chaudière-Appalaches joint sa voix à celle de la communauté artistique – CCRQCA

Le Conseil de la culture de l'Abitibi-Témiscamingue appuie la demande de «redressement immédiat» des crédits du CALQ – CCAT

Nouvelle précédente Nouvelle suivante