Valorisation de la discipline | Le 19 janvier 2016

La danse dédiée aux jeunes publics

Partager
En couverture du I-Mouvance : Moi2, Sursaut, avec Amandine Garrido Gonzalez. Photo : François Lafrance

Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate

Montréal, le 19 janvier 2016 – Le Regroupement québécois de la danse (RQD) est heureux d’annoncer la diffusion du I-Mouvance, une publication numérique dont le plus récent numéro porte son regard sur la danse dédiée aux jeunes publics. Ce dossier, préparé et rédigé par la communicatrice et médiatrice culturelle Fabienne Cabado, se destine à tous les artistes et professionnels de la discipline tout autant qu’à ceux qui sont en relation avec les jeunes, qu’ils soient diffuseurs, éducateurs, parents, conseillers pédagogiques, étudiants, etc. Composé de cinq chapitres et d’une préface signée par Lorraine Hébert, directrice générale du RQD, ce I-Mouvance offre aux lecteurs une mine d’informations et de témoignages qui lèvent le voile sur les coulisses de ce travail collectif voué à mettre les jeunes en contact avec les spectacles de danse et leurs artistes.

La danse pour le jeune public est une pratique artistique ayant ses exigences propres, tant au plan de la recherche et de la création que de ses conditions de représentation et de diffusion. En plus de rendre hommage à ses fiers artisans et défricheurs, ce I-Mouvance rend compte des avancées, des difficultés et des rêves que porte cette pratique en plein essor. Animés d’une foi en cette relation d’exception qu’une œuvre peut offrir à un enfant, des compagnies, des diffuseurs ainsi que des professionnels de l’enseignement démontrent un engagement qui les honore. Mais force est de constater que les moyens sont insuffisants pour que cette pratique accède pleinement à son public tout autant qu’à une reconnaissance artistique et financière lui permettant de se consolider sur le plan organisationnel. Pour trouver des solutions, il faudra la mobilisation de l’ensemble des acteurs concernés, ceux de la danse et du secteur de l’éducation bien sûr, mais aussi les instances subventionnaires et les pouvoirs publics qui font nécessairement partie de l’équation.

Ce I-Mouvance puise en partie sa riche matière du premier colloque sur la création et la médiation en danse jeune public tenu à l’automne 2014 à l’initiative de compagnies de danse en collaboration étroite avec le département de danse de l’UQAM. En plus de ce I-Mouvance, le RQD partagera au cours des prochaines semaines des éléments d’une étude sur la danse jeune public qu’il a produite en collaboration avec La danse sur les routes du Québec. Ces interventions vont de pair avec les travaux entamés par le RQD pour dresser le bilan des réalisations des cinq premières années du Plan directeur de la danse au Québec 2011-2021 et pour planifier les cinq prochaines. Car, pour qui s’intéresse vraiment à l’avenir de nos enfants et pour peu qu’on soit convaincu du pouvoir émancipateur de l’art, la cause de la danse jeune public mérite d’être prise à bras le corps.

- 30

Source :

Judith Lessard-Bérubé, responsable des communications, 514 849-4003, poste 225 | jlb@quebecdanse.org

 

> Télécharger le communiqué

> Consultez le I-Mouvance

> English Version

Nouvelle précédente Nouvelle suivante