2019-05-09
Cette section est réservée aux membres du RQD

Interprètes: vos démarches auprès de la CNESST

© Inconnu – Pexels

Quoi faire en cas de blessure:

  1. Informez sans tarder le professeur, l’entraîneur ou la personne responsable de l’activité d’entraînement.
  2. Consultez un médecin, dès que possible, en lui mentionnant qu’il s’agit d’une blessure ou d’un accident de travail. Le médecin vous remettra une attestation médicale.
  3. Contactez le RQD pour l’informer de votre situation.
  4. Téléphonez à la CNESST pour vous informer des cliniques habilitées à traiter les cas de CNESST.

Si vous devez engager des dépenses pour des frais médicaux (physiothérapie, acupuncture, médicaments, orthèses, etc.) ou vous déplacer (taxi, autobus, etc.), assurez-vous qu’ils aient été prescrits par votre médecin afin d’obtenir un remboursement de la CNESST.

Les frais de transport en ambulance dans un centre hospitalier seront remboursés par le CALQ.

Quoi faire si votre médecin est en vacances ou n’est pas disponible pour vous recevoir?

Si une blessure ou un accident survient en répétition, en représentation, en tournée ou en entraînement, mais que votre médecin habituel ne peut vous recevoir rapidement, pas de panique! Consultez un médecin dans une clinique médicale sans rendez-vous ou présentez-vous dans un établissement hospitalier. Informez le médecin qu’il s’agit d’un accident du travail et exigez de recevoir une attestation médicale. Vous devrez acheminer cette attestation avec votre réclamation à la CNESST.

Par la suite, prenez rendez-vous avec votre médecin habituel. Celui-ci deviendra votre médecin traitant auprès de la CNESST. Ce médecin joue un rôle primordial dans votre processus de guérison. C’est lui qui posera un diagnostic sur la lésion que vous avez subie, recommandera les traitements appropriés pour vous remettre sur pied rapidement et déterminera la date de consolidation (de guérison) de votre blessure. C’est lui qui vous informera de votre état de santé et de votre capacité à retourner au travail. Il est donc important d’établir une relation de confiance avec votre médecin traitant. Cette relation privilégiée vous protège contre toute pression provenant, par exemple, de votre employeur ou de la CNESST, pour toute la durée de votre réadaptation.

Pour en savoir plus

En cas d’accident ou de maladie du travail : voici ce qu’il faut savoir! (CNESST)

Quels sont les délais pour soumettre une réclamation à la CNESST?

Pour avoir accès à des traitements remboursés ou à des indemnités de la CNESST, le travailleur doit soumettre une réclamation dans un délai de six mois à compter de la date de l’accident ou de l’apparition de la lésion professionnelle. Mais, attention! Plus le travailleur attend avant de la soumettre, plus les risques de voir la réclamation refusée par la CNESST sont élevés.

Les interprètes sont faits forts – on le sait! – mais ils attendent souvent trop longtemps avant de consulter un médecin et d’informer l’employeur de la gravité d’une blessure. Il est donc primordial d’aviser l’employeur ou son représentant le plus rapidement possible lors d’un incident, même si l’interprète ne nécessite pas des soins médicaux dans l’immédiat. La date et la description de l’événement seront consignées dans un registre des blessures que l’employeur est obligé de tenir selon la loi. La consignation de l’événement au registre des blessures pourrait servir de preuve et attester que l’événement est bel et bien survenu par le fait ou à l’occasion du travail trois mois plus tôt. Dans ce cas, le travailleur pourrait avoir accès aux traitements et aux indemnités prévues pour sa guérison.

Pour en savoir plus

Réclamation du travailleur (CNESST)

Registre d’accidents, d’incidents et de premiers secours (CNESST)

Des exemples de registres d’incidents et de lésions professionnelles en arts de la scène préparés par l’Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et sécurité du travail (IRSST) sont également disponibles sur simple demande auprès du RQD.