2024-01-16
 
Cette section est réservée aux membres du RQD
English version

Sophie Michaud

Chercheur.se, Dramaturge, Répétiteur / directeur des répétitions, Enseignant.e

Sophie Michaud amorce sa carrière en danse au début des années quatre-vingt. Après avoir complété un baccalauréat en danse et exploré le mouvement par les voies de l’interprétation et de la chorégraphie, elle choisit d’approfondir sa connaissance de la danse de création en occupant la position de « répétitrice ». Dans le cadre d’études universitaires supérieures (maîtrise danse et scolarité doctorale en études et pratiques des arts) et à travers une pratique soutenue, elle s’est spécialisée dans l’accompagnement des projets chorégraphiques. Son mémoire « L’espace du répétiteur dans le processus de création de l’œuvre chorégraphique contemporaine » s’avère le premier écrit qui ouvre la réflexion sur le sujet au Québec. Directrice des répétitions, conseillère artistique et dramaturgique, elle a collaboré avec de nombreux chorégraphes d’appartenances générationnelles et stylistiques diverses. À ce jour, elle cumule près de deux cents participations à des projets de création chorégraphique scénique, filmique, in situ et à des productions multidisciplinaires. Son parcours est notamment marqué par de longues implications dans les compagnies : Catherine Gaudet Danse, Human PlayGround, Lorganisme (Amélie Rajotte, Caroline Laurin-Beaucage), Cas Public, Bouge de là, Manon fait de la danse, Sinha Danse, Corpuscule Danse, Lucie Grégoire Danse, Fleuve Espace Danse. Ces dernières années, elle a aussi développé des collaborations fructueuses avec les compagnies Les Sœurs Schmutt, Other Animals (Alexandre Morin/Jonathan Goulet), La sporée (Sarah Bronsard), Personne danse, (Charles-Alexis Desgagné), Maribé sors de ce corps, Le collectif Vâtchik Danse, Le Radeau (Ariane Boulet) et l’artiste concepteur-lumière Hugo Dalphond. À l’UQAM, elle a assisté plusieurs chorégraphes dans leur tâche d’enseignant au département de danse et a accompagné de nombreux étudiant.es dans leur processus de création au baccalauréat, à la maîtrise en danse et au doctorat en pratiques artistiques. Tout au long de sa carrière, Sophie M. est demeurée active au sein du Regroupement Québécois de la danse. Entre autres implications, elle a présidé l’un des Cinq chantiers précédant la tenue des Seconds États Généraux de la danse (2009). Dans ce contexte, elle a mené les travaux du comité d’experts pour la création de « La charte des compétences des directrices/directeurs des répétitions en danse » ainsi que le Profil de compétences (2011) En tant que formatrice, elle a développé et animé avec David Pressault des ateliers pour chorégraphes émergeants (2008-2016), ainsi qu’une première formation, en complicité avec Christine Charles, dédiée aux directeur.trices des répétitions (2016). Entre 2011 et 2022, elle se voit aussi confier l’atelier consacré à la rédaction des demandes de subventions. De 2013 à 2015, elle a également été membre du CA du RQD.

En marge du studio, Sophie Michaud est connue comme l’artiste qui depuis le début des années 90 veille à la reconnaissance du métier de directeur.trice des répétitions en danse. Elle est d’ailleurs l’idéatrice et la directrice artistique d’une recherche archivistique « Tracement » qui mènera à la création d’un espace virtuel consacré à la désanonymisation et à la valorisation des artistes québécoises expérimentées dans les fonctions d’accompagnante artistique en danse.

Sophie Michaud est aussi souvent appelée à intervenir dans le domaine de la médiation culturelle. Différents organismes voués au développement de la danse et à sa diffusion ont recours à ses services en tant que présentatrice, vulgarisatrice et animatrice.

Son implication dans plusieurs conseils d’administration et comités de réflexion compte parmi les actions qu’elle privilégie pour agir comme citoyenne de la danse, renouveler sa pratique et contribuer à l’évolution de la discipline.