2022-10-10
 
Cette section est réservée aux membres du RQD
English version

Catherine Dumais

Interprète, Chercheur

Catherine Dumais est une artiste pluridisciplinaire
montréalaise de la relève qui s’est établie en Gaspésie depuis 2021. Son long
parcours l’amène aujourd’hui à vouloir s’impliquer sur le territoire gaspésien
dans les prochaines années…

Durant sa jeunesse, elle a eu la chance de
pratiquer plusieurs sports qui lui ont permis de développer un grand potentiel
physique puis une bonne compréhension du mouvement. Après avoir fait des études
en arts visuels et médiatiques (en s’intéressant particulièrement au corps
politique dans la performance), Catherine a réalisé que ce qui l’intéressais
vraiment c’était la danse, l’expression et le mouvement authentique. Elle a
suivi son intuition, gardée le cap sur cette voie et c’est en 2018 qu’elle est
sortie de l’UQAM diplômée en interprétation de la danse contemporaine, avec une
vision et perception de la vie complètement différente de ce qu’elle était
auparavant. Elle s’est entrainée ensuite en contorsion avec Annick Taillon,
Jinny Jessica Jacinto, Andréane Leclerc et Amy Goh. Elle s’est entrainée en
Ropedart avec son principal mentor Francis Dubé, puis en poï/ staff/hoola hoop
avec d’autres artistes de feu dans le monde du flow art. En 2019, elle a suivi
la formation Ann McMillan pour devenir instructrice de Pilates sur appareils
(conditionnement physique qui allie force, posture, souplesse, bien-être,
respiration). Depuis son arrivée en Gaspésie, Catherine continue ses
entrainements personnels et fait aussi de belles études en herboristerie et en
lithothérapie.

Ce qu’elle aimerait dans le futur, serait d’offrir au gens des séances personnalisées, leur donnant l’opportunité d’entrer dans une connexion profonde et unique de guérison et de découverte avec eux-mêmes, par le pouvoir des herbes médicinales, des pierres précieuses, des exercices, du mouvement et de la méditation. Elle embrasse de façon sérieuse les questions d’équité, de diversité et d’inclusion, qui selon elle sont un moteur pour la richesse de pensées et d’évolution.

Même si elle demeure en Gaspésie, elle reste ouverte à toutes éventuelles collaborations avec les artistes de la ville ou d’autres régions au Québec.