2019-09-16
 
Cette section est réservée aux membres du RQD

Anik Bissonnette

Directrice artistique, L'École supérieure de ballet du Québec

Après s’être illustrée tant sur la scène nationale que sur la scène internationale et avoir reçu les éloges de la critique, qui ont souligné sa maîtrise de la technique classique et sa sensibilité musicale, Anik Bissonnette a été nommée directrice artistique et pédagogique de l’École supérieure, en mai 2010.

Première danseuse des Grands Ballets Canadiens de Montréal de 1989 à 2007, Anik Bissonnette a maintes fois été invitée par des compagnies étrangères pour interpréter de grands rôles classiques. Elle a travaillé avec les chorégraphes les plus acclamés : James Kudelka, William A Forsythe, Jirí Kylián, Ohad Naharin, Nacho Duato, Ginette Laurin, José Navas et Nils Christe, entre autres. Elle a dansé dans des galas un peu partout dans le monde, de Paris à Melbourne, en passant par Vienne, Helsinki et New York.

Anik Bissonnette a pris la direction artistique du Festival des Arts de Saint-Sauveur en 2004. De 2008 à 2010, elle a aussi été directrice de la compagnie de danse La La La Human Steps.

Au fil des ans, Mme Bissonnette s’est impliquée sans relâche dans son domaine. En 2003, elle a mis sur pied le Fonds Casse-Noisette pour enfants, dans le but de faire découvrir la magie de la danse aux jeunes issus de milieux défavorisés. De 2004 à 2010, elle a présidé le Regroupement québécois de la danse. Elle s’est engagée au sein de nombreux conseils d’administration : les Prix de la danse de Montréal (de la fondation en 2011 jusqu’en 2017), Van Grimde Corps Secrets, Skeels Danse Montréal, Danse Danse et la Fondation des Prix du Gouverneur général pour les arts du spectacle, dont elle est coprésidente.

Anik Bissonnette a reçu, en 1995, le titre d’officière de l’Ordre du Canada et, en 1996, celui de chevalière de l’Ordre national du Québec. Lauréate du Prix du public au gala du Ballet de Budapest en 2005, elle a également obtenu, en 2008, le prix Denise-Pelletier, remis par le gouvernement du Québec, qui couronne l’ensemble de sa carrière d’artiste de la scène. En 2014, elle est récipiendaire du Prix du Gouverneur général pour les arts du spectacle de la réalisation artistique et reçoit en 2018, l’Ordre de Montréal.