2020-10-07
 
Cette section est réservée aux membres du RQD

Alanna Kraaijeveld

Interprète, Chorégraphe, Enseignant

Alanna Kraaijeveld est une artiste en danse contemporaine. Son approche est centrée sur les pratiques contextuelles et collaboratives.

Comptant plus de 15 ans d’expérience, Kraaijeveld est une collaboratrice recherchée dans le milieu des arts du spectacle. À titre d’interprète, enseignante et créatrice, ses collaborations sont nombreuses et diversifiées : Company 605, École supérieure d’art dramatique (Paris), Justine Chambers, Yves Charuest, Modus Operandi, Marie Claire Forté, Studio 303, Vim Vigor, Sarah Chase, Stella Adler Studio of Acting (NYC), Opéra de Québec, William Parker, Susanna Hood, Louise Bédard, Frédérick Gravel, Elizabeth Langley, parmi autres.

Elle s’est produite en tournée avec Dave St-Pierre dans les productions Un peu de tendresse bordel de merde et Foudres. De 2004 à 2008, elle était membre du Groupe Dance Lab sous la direction artistique de Peter Boneham, un centre international de recherche et de développement en danse contemporaine. Une approche aujourd’hui très répandue dans le milieu de la danse, le Lab était un précurseur lors de sa création en 1988. Depuis 2015, Kraaijeveld étudie avec Linda Kapetanea et Jozef Frucek, qui signent la pratique Fighting Monkey.

Kraaijeveld détient une maîtrise en arts en pédagogie de la danse et a enseigné dans divers établissements et organisations au Canada, en Europe et aux États-Unis. Elle représente Fighting Monkey à titre de formatrice *Inspire by FM. Elle partage son savoir et son expérience du mouvement dans les milieux les plus variés : danse, théâtre, sport et jeunes à risque.

……

I have a self-effacing attitude toward my accomplishments and work: I mention them here as they provide important context to my values, professional trajectory, integrity of work, and of course it is a significant moment to name people and organizations that influenced these things, without whom the path most likely would have been so so different. At heart I am suspicious of self-agrandisement…. I am more compelled and driven by the labour of work and study. This is ultimately what draws me to art. I have conviction for plain ideas and find them worthy of my / our investment. ‘Plain’ has enough going for it and seems free of the influence of mythologies, of spectacular notions that draw in (…though I concede perhaps plainness has its own aura about it that attracts me…..)