2020-11-23
 
Cette section est réservée aux membres du RQD

COMPLET: Élargir son regard critique sur la danse

13h30 à 16h30

Formation en ligne, Montréal

En compagnie d’artistes et de collègues, interrogez les enjeux que soulèvent les pratiques contemporaines en danse et portez un regard neuf sur votre art.

Que vous soyez interprète, chorégraphe, enseignant ou travailleur culturel, les ateliers de Katya Montaignac sont des occasions uniques pour vous ressourcer avec vos pairs et réfléchir aux dimensions esthétiques, philosophiques et politiques de la danse.

Chaque atelier traite d’un thème spécifique, approfondi par un chercheur ou artiste invité. Visionnements, lectures, analyses, échanges et débats vous invitent à actualiser vos « grilles de lecture », à questionner vos positions et à affiner votre point de vue par rapport aux courants et aux pratiques actuels de l’art chorégraphique.

Venez comprendre dans quel univers esthétique vous vous situez, apprendre à mieux défendre certaines propositions artistiques ou simplement nourrir vos réflexions en participant à des discussions de fond.

 

Objectifs

  • Situer, analyser et comparer des œuvres chorégraphiques et diverses approches esthétiques, philosophiques et politiques en danse.
  • Développer une réflexion et une parole critiques, nuancées et ouvertes sur la danse.
  • Stimuler la prise de parole et le discours sur la danse.

Thèmes et horaire exact des ateliers

La notion de «travail» dans nos pratiques chorégraphiques
Vendredi, 20 novembre, 13h30 à 16h30
En dialogue avec Zab Maboungou

Comment le travail est-il organisé, partagé, distribué dans la chaîne de création, production, promotion et diffusion de la danse? Faudrait-il revoir la notion de «travail» dans le milieu de la danse? Comment reconnaître, nommer et valoriser notre travail invisible? Avec pour toile de fond l’étiquette «non-essentielles» souvent attribuée à nos professions, cet atelier est une occasion de questionner le modèle économique de la production artistique, particulièrement de l’art chorégraphique.

La notion de «temps» et la logique productiviste en danse
Vendredi, 11 décembre, 13h30 à 16h30
En dialogue avec kg Guttman et Zab Maboungou

Comment se défaire du syndrome du «manque de temps » auquel nos professions font toutes face de façon récurrente? Peut-on s’affranchir de la machine productiviste, ou du moins agir pour éviter qu’elle ne nous engloutisse? Les artistes et travailleurs en danse peuvent-ils raisonnablement envisager de ralentir malgré leur précarité chronique? Pourquoi et comment le faire? Et surtout, à quel prix?

 

Formatrice

 © Julie Artacho

Formée au département de danse de l’Université de Paris 8, Katya Montaignac participe en tant que danseuse et créatrice à de nombreux Objets Dansants Non identifiés à Paris et à Montréal, et aux projets chorégraphiques de La 2Porte à Gauche dont elle assure la direction artistique de 2007 à 2018. Docteure en Études et pratiques des arts à l’UQAM, elle soigne les «maux» des chorégraphes en œuvrant en tant que dramaturge. Elle collabore à la revue JEU et fut commissaire en danse pour le OFFTA pendant 7 ans. Elle est auteure d’un livre sur Joséphine Baker (2002), co-auteure des ouvrages Danse-Cité: Traces contemporaines (2009) et FTA: nos jours de fêtes (2018), publie parallèlement à la pièce De la glorieuse fragilité créée par Karine Ledoyen un recueil éponyme composé à partir de récits de deuils de la danse (2019) et Tribunes sur la danse en 2020 avec le département de danse de l’UQAM.

 

Cette formation est offerte par le Regroupement québécois de la danse et est rendue possible grâce au soutien financier d’Emploi-Québec et de Compétence Culture, comité sectoriel de main-d’œuvre en culture.