2019-05-09
Cette section est réservée aux membres du RQD

Atelier – Corps scénographie avec Steven Cohen

10h00 à 16h00
125$

Édifice Wilder - Studio Paul-André Fortier - Montréal, Montréal

S'inscrire

Liens utiles

Le corps, pour Steven Cohen, est une scène mobile, un lieu de construction et d’expérience. Il est le cadre qui autorise les regards. À la recherche d’un langage sans paroles, Steven Cohen encourage de nouvelles manières de communiquer et d’être présent à l’autre. Des objets, accessoires et costumes deviennent alors les extensions du corps et le contraignent à agir autrement. Dans l’exercice, l’authenticité l’emporte sur l’expertise.

L’atelier de trois jours est constitué d’un échauffement ou d’un éveil du corps, suivi d’explorations courtes et ludiques, individuelles ou collaboratives. Les participants élaborent leur propre objet performatif en utilisant la respiration, le mouvement, le temps et la lumière.

À l’aide d’objets simples, ils développent une nouvelle compréhension des choses familières suscitant leur propre vocabulaire de mouvement. La vidéo pourra servir d’outil pour cultiver le regard du dehors vers le dedans.

N.B. Les participants doivent apporter plusieurs objets personnels (entre 3 et 5), qu’il s’agisse de costumes, bijoux, outils, objets quotidiens ou éléments de mobilier.

Chorégraphe, performeur et plasticien, Steven Cohen est né à Johannesbourg en 1962 et vit maintenant en France. Ses interventions artistiques remarquées surgissent dans l’espace public, les musées, les galeries ainsi que les salles de spectacle. Depuis ses débuts, il explore à travers ses pièces provocantes et politiques les êtres et les communautés marginalisés par la société, à commencer par sa propre identité d’homosexuel, juif, blanc et Sud-africain. Le performeur — dont l’art a été banni dans son pays natal — remet en cause le principe de domination exercée par l’espèce humaine dans le règne naturel ainsi que les hiérarchies entre statuts d’humanité et d’animalité.

Reconnu notamment pour Chandelier (2002), une performance dans laquelle, perché sur des talons démesurés et vêtu d’un tutu chandelier illuminé, il interagit avec des résidents d’un township de Johannesbourg sur le point d’être détruit, Steven Cohen a aussi créé la controverse en 2013 avec son intervention Coq/Cock « non invitée » sur l’Esplanade du Trocadéro à Paris, où il sera condamné pour avoir déambulé le sexe enrubanné, tenu en laisse par un coq. En 2017, poursuivant sa démarche anticonformiste, il crée Put Your Heart Under Your Feet… And Walk!, une oeuvre de résilience tel un geste de survie à la suite de la mort de son compagnon de vie pendant 20 ans. Pour sa première venue à Montréal, Cohen demeure fidèle à son indéfectible radicalité, suscitant dégoût, peur et émotions contradictoires dans ce rituel funéraire.

Lire l’appel de candidature.