2019-05-10
Cette section est réservée aux membres du RQD

Message québécois de la Journée internationale de la danse par Louise Lecavalier

par Regroupement québécois de la danse

Louise Lecavalier, vidéo du Message québécois de la Journée internationale de la danse réalisée par Vincent Morisset (AATOAA) © Regroupement québécois de la danse

// English version 
À l’invitation du Regroupement québécois de la danse (RQD), Louise Lecavalier livre un message poétique et rassembleur pour la Journée internationale de la danse. Artiste phare de la scène contemporaine, elle déverse les mots en cascade dans une vidéo où son image s’hybride avec une diversité de corps grâce aux technologies numériques interactives et à l’intelligence artificielle. Un hommage brut à l’art de la danse et à son caractère universel, réalisé en collaboration avec l’équipe du renommé créateur Vincent Morisset et avec une quinzaine de talentueux interprètes québécois.

 

 

Message québécois de la Journée internationale de la danse 2019
Par Louise Lecavalier

Danser pour dire présent
Danser poésie de la peau
peau transparente
peau hurlante
Danser raide sur la corde
Inventer ses possibilités
Danser la résilience
et l’abandon
Danser comme un savant fou
devenu son propre cobaye

Danser face à face avec son humanité, son animalité
Danser avec ses complexes
d’infériorité
de supériorité
Danser à deux, ça c’est autre chose
À cent, à mille? Ça serait comment?

Danser la richesse de nos misères?
Ou notre part d’éternité…
Transformer nos chutes en pas de danse
Danser et ne rien penser
Danser pour se lancer hors de soi et BOUM tomber sur soi

Danser les éphémères pensées
le chagrin, la fureur, les rêves
Danser l’innocente joie
«Le plus qu’humain dans l’humain»
Danser et se purifier: faire carburer la super pompe de nos réseaux… sanguins
Danser le cœur
Sang-froid, sang chaud
Danser sacré
derviches tourneurs, hip-hop, krump, whacking, locking…
Wow

Danser parce qu’il vaut mieux être danseur que bandit!
Danser pour plaire
Faire un pied de nez aux années
Et continuer à danser
Danser pour se dé-sar-ti-cu-ler
Danser squelette
Cric crac clic clic clic clic
Faire exploser son corps et sa tête
Se transformer!
Danser en comptant
tac tac tac tac tac tac tac, ne pas s’arrêter à 8
pour dire «merci la vie» jusqu’à l’infinie reconnaissance

Danser comme un dessin animé, en 2D, 3D, en d’infinies directions
Danser pour ne pas trop user le joli mot amour
Danser dissolution, pour partir, pour rester
Trouver la transe ou la tendance
Danser parce que c’est bien que ça fasse mal, un peu, parfois
Danser parce que c’est drôle, bizarre, foufou
Parce que ça pourrait changer le monde

Danser pour oublier son nom
les yeux fermés
sans respirer, en apnée
Danser l’exercice, l’exorcisme, l’exotisme
sensuel, sexuel
Danser son genre, sans genre
il elle LGBT, l’alphabet…

Danser parler, danser boxer
mais ne pas frapper
Danser la sueur, sans peur
le cerveau dans le hula-hoop cosmique
Le trip mental
Danser terre à terre, les larmes dans la poussière
Danser sur les tombes
le cœur en paillettes, mais brisé
Et quoi encore…

Ah! Danser du ventre
Danser sa musique
interne, électro… moderne, acoustique
Danser bleue
toute habillée, nue comme un ver
S’envoyer en l’air
Danser malgré tout
grâce à tout
Danser l’enfant,
les mouvements innocents, la turbulence…

Et carrément,
danser comme des géants.
Lousie Lecavalier est associée à Édouard Lock et La La La Human Steps de 1981 à 1999, des années d’une rare intensité, jalonnées d’œuvres devenues mythiques et de rencontres-chocs: David Bowie, Frank Zappa… Elle incarne alors une danse extrême qui marquera l’imaginaire de toute une génération. Depuis, avec sa compagnie Fou glorieux, fondée en 2006, elle poursuit une recherche gestuelle emblématique de toute sa carrière, fondée sur le dépassement de soi et la prise de risque. Elle signe, en 2012, sa première œuvre chorégraphique intégrale, So Blue, suivie en 2016 de Mille batailles. De nombreux prix ponctuent sa trajectoire.
► Biographie

 

Source: Coralie Muroni, responsable des communications du RQD, 514 849-4003 #222.

 

Louise Lecavalier © Massimo Chiaradia
par Regroupement québécois de la danse