Séminaire-création 3 - Création contemporaine - École OMNIBUS

Partager

L'ÉLOQUENCE CORPORELLE ET SA DRAMATURGIE

QUATRE SÉMINAIRES-CRÉATION AUTOUR DE L’ÉCRITURE SCÉNIQUE ET DE LA DRAMATURGIE DU THÉÂTRE CORPOREL

Quatre séminaires-création de fin de semaine d’une durée de dix heures chacun.

Animées par Jean ASSELIN, Réal BOSSÉ et Sylvie MOREAU, ces séminaires requièrent une participation pro active, à la fois physique et intellectuelle. Il s'agit de rencontres intensives destinées aux artistes qui s’intéressent à l’écriture scénique :

- mise en scène
- écriture
- scénarisation
- maîtrise d’œuvre
- chorégraphie
- direction d’acteur

Le vaste répertoire d’OMNIBUS le corps du théâtre, sa philosophie, ses règles de l’art, constituent le matériau de départ et alimentent les animateurs. Ceux-ci se partagent les quatre périodes de deux heures trente en fonction de leurs aléas professionnels.

De l’art du corps au corps du théâtre,

la démarche postule la primauté de l’acteur dans la production théâtrale, son apport substantiel au sens de l’œuvre dramatique. Reflet de l’universalité de la culture corporelle, chaque séminaire en aborde un aspect* :

SÉMINAIRE 1 - Théâtre de répertoire

SÉMINAIRE 2 - Adaptations, traductions et palimpsestes

SÉMINAIRE 3 - Création contemporaine

SÉMINAIRE 4 - Spectacles hybrides ou métissés.

* Les séminaires sont indépendants les uns des autres ; la participation au séminaire 1 n'est pas un pré-requise aux séminaires suivants.

PROCHAIN RENDEZ-VOUS :

SÉMINAIRE-CRÉATION 3 – Création contemporaine

Samedi 17 février 12h30 à 18h
Dimanche 18 février de 10h à 16h

QUESTION : Qu’est-ce que partagent les Tremblay, Haché, Claing, Mackenzie, Smith et les Sarraute, Dubois, Vigneault, Gombrowicz ?

RÉPONSE : OMNIBUS le corps du théâtre.

Ceux et celles-ci, jeunes et nouveaux auteurs, furent mis à l’épreuve de notre compagnie de création. Nos stagiaires sont interpelés à titre d’animateurs ou concepteurs potentiels plutôt qu’interprètes. Le séminaire propose des passages de la technique, l’art du corps pratiqué chez nous, à la dramaturgie. Comment s’immuniser contre les modes et les maîtres ?

Le corps du mime est un gant dont le doigt serait la pensée. Étienne Decroux

Le corps littéral, le corps retourné et le corps encombrant sont autant de regards possibles sur le réel ; une vérité essentielle que l’on traduit en une vérité d’aspect. On questionnera notamment les idées de pauvreté du matériau théâtral, de comédie burlesque, d’origine du texte et du geste.Chaque auteur appelle une posture différente par rapport au jeu d’acteur, son corps et son verbe.

Ce séminaire est donné cette année par Jean Asselin, Sylvie Moreau et Réal Bossé, interprètes et maîtres d’œuvres de ce répertoire omnibusien.

Lorsque le sentiment s’applique à une action concrète, il se prouve mieux. Étienne Decroux

Retour au calendrier