La Belle au bois dormant - Le Ballet de Québec

Partager

Suite au succès du splendide ballet Blanche-Neige et les sept nain, présenté à deux reprises au cours des derniers mois au Grand Théâtre de Québec, le Ballet de Québec revient avec un autre grand classique familial : La Belle au bois dormant, le dimanche 11 mars 2018 à 15 heures, à la salle Louis-Fréchette du Grand Théâtre de Québec.

La Belle au bois dormant est un magnifique conte populaire, publié en 1697 par Charles Perreault, repris au 19e siècle par les frères Jacob et Wilhelm Grimm dans leur célèbre recueil de contes bien connu des petits comme des grands à travers le monde, et bien sûr popularisé au 20e siècle par Walt Disney. Le château d’Ussé dans la vallée de la Loire, qui a inspiré Perreault, est d’ailleurs, encore aujourd’hui, un vestige bien vivant de cette touchante histoire.

Sarah-Gabrielle Déry-Blanchet, danseuse au Ballet de Québec, aura l’honneur d’incarner la Belle au bois dormant, Elle ne consacre maintenant sa vie qu’au ballet étant diplômée de l’École Supérieure de Ballet de Montréal. Elle enseigne à l’École du Ballet de Québec tout en y poursuivant son entraînement, et a participé à toutes ses productions. La Belle au bois dormant regroupe 34 danseurs dont neuf danseurs professionnels. Parmi ceux-ci, Jordan Fayes, Juan Lorena, Mélanie Boisliveau, Catherine Toupin et Lydia-Laure Germain. Le rôle de Maléfique sera incarné par Charlyne Roux, une finissante du programme collégial de l’École du Ballet de Québec en collaboration avec le Cégep Garneau.

LA BELLE AU BOIS DORMANT
À Québec, ce morceau du patrimoine culturel mondial sera mis en scène et chorégraphié par Christiane Bélanger, directrice artistique du Ballet de Québec, dans un scénario co-écrit avec le metteur en scène français Dominique Martens, et sur la musique de Dominic Laprise, auteur de la création sonore des nouvelles Fabuleuse et Les Aventures d’un Flo!, au Saguenay. On lui doit également la création musicale de la production Plaines Lune, présentée sur les plaines d’Abraham en 2008 et 2010.

Le travail du Ballet de Québec, une association entre la technique classique et l’esprit du ballet contemporain, se prête à la revalorisation des contes classiques que poursuit, entre autres, sa démarche artistique. Ces textes anciens, capables de traverser les siècles, s’adressent autant aux adultes, par leur teneur philosophique, psychologique et sociale qu’aux enfants, par leur aspect merveilleux. Offerts sous forme de ballet, ces contes capables de réunir jeunes et vieux jettent un pont entre un passé artistique trop souvent négligé, et un présent plein de promesses. Le ballet de La Belle au bois dormant est présenté en collaboration avec la Ville de Québec, la Caisse Sillery-Saint-Louis-de-France, le Cégep Garneau et Les Ballets métropolitains de Montréal.

Retour au calendrier