2019-07-08
 
Cette section est réservée aux membres du RQD

Rapprocher la danse des publics par les métadonnées

© Markus Spiske – Unsplash

De plus en plus, les publics accèdent à la culture grâce aux services en ligne. Ainsi, exister sur le Web est essentiel pour accroitre la visibilité de nos contenus culturels. Seulement voilà, le langage Internet est différent de celui de l’humain et il est important que nous, professionnels de la danse, comprenions les mécanismes et organisions mieux l’information en ligne pour rejoindre un public large et diversifié. C’est là qu’interviennent les métadonnées. Quel rôle jouent-elles dans la découvrabilité des contenus? Comment ça marche et à quoi servent-elles? Introduction.

Un enjeu de l’heure
Les métadonnées étaient à l’honneur au Forum des Innovations Culturelles (FIC) à Québec, dans le cadre de la Semaine Numériqc, le vendredi 12 avril 2019. Et pour cause! Un des défis majeurs dans le milieu culturel, notamment en danse, est celui de la découvrabilité des contenus culturels. Mise en situation: un Montréalais souhaite assister à un évènement lors de la Journée internationale de la danse, le 29 avril 2019. Il va taper les mots clés dans son moteur de recherche, par exemple Google, «Journée internationale danse Montréal» et va recevoir les résultats de sa requête. Si votre évènement n’est pas bien décrit dans votre site Web ou sur une plateforme d’évènements culturels, de façon à ce que Google, via ses robots/systèmes automatisés, comprenne vos données, alors votre évènement n’apparaitra pas dans la liste des résultats. De là l’utilité de commencer à apprivoiser les métadonnées.

Les métadonnées, c’est quoi?
C’est une façon standardisée et structurée de décrire l’information sur le Web, qui permet à Google et aux autres moteurs de recherche d’associer votre contenu aux requêtes des internautes. Comment ça marche? Derrière la page Internet visible par tous se cache un alter ego encodé de façon compréhensible pour les robots qui explorent le web. C’est dans cette traduction codifiée que l’on retrouve les métadonnées. Reprenons l’exemple de l’évènement montréalais lors de la Journée internationale de la danse: les informations telles que la date, la ville, le titre, le nom des artistes, la production, etc. doivent paraitre sur votre site Internet mais doivent aussi être détectées par les algorithmes/robots des moteurs de recherche. Bien sûr, il ne s’agit pas de vous transformer en informaticien du jour au lendemain, mais nous préconisons de développer autant que possible le réflexe de demander à votre programmeur d’intégrer les métadonnées à votre site.

Initiatives en cours
Plusieurs projets qui mettent en avant l’importance des métadonnées, sont en marche dans les milieux artistiques et culturels. Déjà en octobre 2017, l’Observatoire de la culture et des communications du Québec publiait un État des lieux sur les métadonnées relatives aux contenus culturels. Plus récemment, la mesure 111 du Plan culturel numérique du Québec du Ministère de la Culture et des Communications – Mettre en place un plan d’action concernant les données sur les contenus culturels québécois –, réunit trois comités sectoriels (patrimoine, arts de la scène et musique) qui travaillent notamment à élaborer un langage commun de métadonnées pour chaque secteur afin d’optimiser la visibilité des contenus culturels. Vous avez peut-être aussi vu passer les informations sur le projet La Danse dans le Web des données, piloté par la Fondation Jean-Pierre Perreault et encadré par la spécialiste des métadonnées Josée Plamondon, qui vise à favoriser la découvrabilité des œuvres chorégraphiques du Québec. Avec ces projets, nul doute que la danse saura mieux tirer son épingle du jeu sur le Web dans les prochaines années. Restons-y attentifs.

Le recours aux métadonnées est essentiel pour que votre offre culturelle soit diffusée de manière optimale, mais aussi pour favoriser la conservation du patrimoine artistique de même que la reconnaissance des créateurs et des producteurs du Québec au-delà de nos frontières. Un des wagons de la locomotive numérique que le milieu de la danse ne devra pas manquer.
Pour aller plus loin:
Articles sur les métadonnées et la découvrabilité sur le site Web de la Fondation Jean-Pierre Perreault