2020-02-04
 
Cette section est réservée aux membres du RQD

Le Carré des Lombes

Compagnie

Depuis la fondation de sa compagnie Le Carré des Lombes en 1989, la chorégraphe montréalaise Danièle Desnoyers participe à l’émergence de nouvelles perspectives en danse au Québec.

Ses œuvres s’appuient sur les résonances interdisciplinaires entre le mouvement, la musique et les arts visuels. De sa rencontre déterminante avec le chorégraphe Jean-Pierre Perreault, elle héritera ce goût pour le décloisonnement de la discipline. Son répertoire, constitué d’une vingtaine de pièces, témoigne de sa recherche d’un constant dialogue entre le langage du corps et la musique, le son, la dramaturgie ou l’espace.

Danièle Desnoyers est aujourd’hui directrice du Département de danse de l’Université du Québec à Montréal où elle y est toujours professeure, et ses œuvres chorégraphiques, enseignées régulièrement dans les écoles de danse, ont été présentées dans de prestigieux festivals et théâtres internationaux. En 2016, sa pièce Anatomie d’un souffle a marqué la première collaboration de l’Orchestre symphonique de Montréal avec une chorégraphe de danse contemporaine.

Réputée pour son vocabulaire généreux, fluide et sensuel, elle s’intéresse aussi à la matière brute du son depuis Discordantia (1997), l’amenant à développer une écriture abstraite sur la friction entre les langages sonore et corporel.

Sa nouvelle création, UNFOLD | 7 perspectives, conçue en résidence au Centre des arts de Banff, à l’Agora, cité internationale de la danse de Montpellier et à Castiglioncello en Italie, introduit la notion d’instabilité grâce à un dispositif scénique modulable qui se déploie et se replie, créant un environnement de contraintes qui sondent les capacités d’adaptation du corps. Après avoir présenté Là où je vis (FTA, 2008) et Sous la peau la nuit (FTA, 2012), Desnoyers se risque dans une nouvelle exploration de ce que les troubles du langage et les paroles abîmées provoquent dans le corps.