Membre individuel professionnel du RQD

Carol Prieur

Interprète

Partager
  • Crédit photo : Sylvie-Ann Paré
  • Crédit photo : Sylvie-Ann Paré

Biographie

Née à Paris, Carol Prieur a grandi en Irlande. Arrivée au Canada à l’âge de onze ans, elle étudie la danse à la Arts Umbrella Youth Dance Company (1985-1988) et à l’Université Simon Fraser (1988-1989). En 1989, elle amorce sa carrière professionnelle au sein de la compagnie Winnipeg Contemporary Dancers (1989-1992). Elle participe à diverses créations et interprète des pièces de chorégraphes canadiens, dont Tom Stroud, Rachel Browne et Claudia Moore. En 1993, elle prend part à la tournée canadienne de Joe de la Fondation Jean-Pierre Perreault, résultat d’une collaboration de la Compagnie Jean-Pierre Perreault avec la compagnie Dancemakers de Toronto et la compagnie Winnipeg Contemporary Dancers. Entre 1992 et 1998, grâce à des bourses de perfectionnement, elle assiste à la série professionnelle du festival Tanzwochen à Vienne, étudie le butô, le ballet, le Pilates et la technique Limon à New York et, en Inde, s’initie au Kalaripayattu, l’un des plus anciens arts martiaux.

En 1995, elle rejoint la Compagnie Marie Chouinard où elle évolue encore à ce jour à titre de danseuse, soliste et répétitrice. Elle participe à la création d’œuvres devenues des classiques de la danse contemporaine : L’Amande et le diamant (1996), Les 24 Préludes de Chopin (1999), Le cri du monde (2000), Chorale (2003), bODY_rEMIX/les_vARIATIONS_gOLDGBERG (2005), ORPHÉE ET EURYDICE (2008) et LE NOMBRE D’OR (LIVE) (2010). Marie Chouinard crée pour elle les solos Humanitas (1998), Étude poignante (1998), ainsi que Mouvements, soixante-quatre dessins, un poème, une postface par Henri Michaux, Éditions Gallimard 1951 (2005) à l’occasion de ses dix ans au sein de la compagnie.

La complicité créative qui émane de la relation entre Marie Chouinard et Carol Prieur est aussi explorée sur d’autres plateformes. Tout d’abord, notons Cantique no 1 (2003) pour lequel elle obtient le prix d’interprétation au Moving Pictures Festival of Dance on Film and Video de Toronto. Cette œuvre sera suivie de Cantique no 2 (2003) et Cantique no 3 (2004) ainsi que de l’installation Icônes (2009).

Carol Prieur s’investit, parallèlement à son travail avec la Compagnie Marie Chouinard, dans des projets indépendants. Elle participe à la création de Brain Storm (2001) de Sarah Bild, Interiors (2002) de Tony Chong, Quarantaine (2004) et Terminus (2012) de Charmaine LeBlanc et Les creux d’un rêve (2010) de Sabrina Reeves et David Usher. Elle danse et collabore à la création de nombreux projets avec la Coleman Lemieux & Compagnie : Where heaven meets Earth (2004) au Parc national Grasslands, Convoy PQ 17 (2005) à St-Petersbourg en Russie, le projet communautaire From Pointe shoes to Pow Wow (2007), le projet in situ Breaking Ground (2009) et Hymn to the Universe (2008).

Soulignant sa contribution remarquable au monde de la danse contemporaine, le magazine allemand TANZ, référence mondiale en danse, la consacre interprète de l’année en 2010.

Filtres du répertoire

Réinitialiser Retour au répertoire