2019-05-09
Cette section est réservée aux membres du RQD

At the end, everybody’s fucking! – Olivier Arteau


12$ - 20$

Théâtre Aux Écuries - Montréal, Montréal

Acheter

Liens utiles

Après Doggy dans Gravel et Made in Beautiful, Olivier Arteau démarre une nouvelle recherche autour du phénomène de la peur et ses ramifications. À travers l’écriture scénique, le créateur témoigne de notre mutisme, de ce qui nous empêche de désobéir collectivement. Il y substitue le verbe pour le muter en (in)action à l’aide d’une multitude de masques, d’objets hétéroclites et d’un cube de gypse tristement friable. On se retrouve ainsi dans un monde sourd où le quotidien l’emporte sur l’excès, où la mémoire n’habite aucun lieu, où la mort ne sera accompagnée d’aucun rite. Que reste-t-il pour nous rendre profondément humain ?

Olivier Arteau tente de rendre compte de la fragilité de l’humain à travers une dichotomie du corps et de la pensée. Dans un monde post-factuel, il estime que le geste est vecteur d’une plus grande vérité que les mots. Il tente par le biais de processus créatifs intransigeants de remettre en question la place de l’auteur ou du metteur en scène à même ses œuvres. Dans le cadre de son premier grand plateau au Théâtre du Trident, il a procédé à une réclusion volontaire d’un mois pour saisir la soif d’absolu qui guide l’indomptable Antigone.

Horaire:
30 mai 2019 à 20h30
31 mai 2019 à 15h

Idéation et mise en scène: Olivier Arteau
Interprétation: Marie-Ève Bérubé, Claude Breton Potvin, Daniel D’Amours, Emma Gomez, Julie Leclerc, Lucie M. Constantineau, Alexander Peganov, Nathalie Séguin, Catherine St-Martin
Direction de production: Nathalie Séguin
Direction technique et régie: Claire Seyller
Conception vidéo: Sebastien Pircher
Conception lumières: Claire Seyller
Photo: Annie Éthier
Bande-annonce: Sebastien Pircher
Avec le soutien de Conseil des arts et des lettres du Québec, Ville de Laval Résidences de création Maison des arts de Laval, Théâtre Périscope

Présenté en programme double avec Poneyboyz d’Audrée Lewka et les Lewski.