Valorisation de la discipline | Le 17 janvier 2019

Hommage à Chantal Bellehumeur, figure marquante de la danse à Québec

Partager
Chantal Bellehumeur © Michel Boulianne

La fondatrice du Groupe Danse Partout, Chantal Bellehumeur (Belhumeur), nous a quittés le 10 janvier 2019. Celle qui avait fondé en 1976 la première compagnie de danse professionnelle à Québec ainsi que l’école de danse qui y était affiliée, de laquelle est née plus tard l’École de danse de Québec, a laissé une trace indélébile dans l'histoire de la danse de la Capitale-Nationale. Témoignages.

«S’il y a aujourd'hui des chorégraphes et des danseurs professionnels qui vivent de leur art dans la ville de Québec, c’est qu’un jour Chantal Bellehumeur a créé la compagnie de danse contemporaine Danse Partout. Épaulée et encouragée par Claude Larouche, elle a mis toute sa foi et sa créativité dans la réalisation de ce projet. Il fallait créer plusieurs chorégraphies par an, former et engager des danseurs capables de s’investir et de coopérer avec sensibilité, mais encore faire vivre tout ce monde au long de l’année. Il était impérieux pour cela de faire des tournées en province, d’accepter de se produire dans les salles les plus improbables, dans les conditions offertes. Chantal Bellehumeur a tenu à faire connaître la danse contemporaine dans les villes de la province et fut en cela une vraie pionnière.»

Danielle Lauzanne
Enseignante et membre honoraire du RQD

 

«Véritable pionnière de la danse contemporaine au Québec et à Québec, Chantal est celle qui a guidé mes premiers pas dans cette forme d’art. Ayant joint Danse Partout en 1977, pratiquement à ses débuts, j’ai été un des témoins privilégiés de l’énergie créatrice de Chantal et de sa grande gentillesse envers ses interprètes. Ces quatre années à ses côtés ont été déterminantes dans ma carrière. Plus tard, au moment où Chantal décidait de se réorienter et de quitter Danse Partout, c’est à moi qu’elle a songé pour prendre le relais. Je crois bien que je ne l’ai jamais assez remerciée pour son geste, car elle m’offrait alors le véhicule parfait pour exprimer ma propre créativité. Le milieu de la danse contemporaine de Québec est tributaire des efforts déployés par cette pionnière qu’est Chantal Bellehumeur. Quarante-trois ans plus tard, le Groupe Danse Partout existe toujours, et continue de jouer un rôle prépondérant dans le développement de la danse à Québec! Merci Chantal!»

Luc Tremblay
Chorégraphe et directeur artistique


«En sortant de l’École de danse de Québec, en 1988, j’ai eu la chance de devenir apprenti pour la compagnie Danse Partout, fondée par Chantal Bellehumeur et alors dirigée par Luc Tremblay. Danse Partout, c’est ce qui m’a permis de rêver au métier d’interprète. J’avais le privilège d’avoir sous mes yeux, au quotidien, cette compagnie qui travaillait dans les mêmes locaux que l’école où j’étudiais. Comme c’était inspirant d’y voir les danseurs de la compagnie, notamment Lucie Boissinot et Ginelle Chagnon, qui furent, pour moi, des rencontres marquantes! Sans la présence de ce modèle dans ma vie, je n’aurais jamais pu m’imaginer de carrière en danse. C’est grâce à Chantal Bellehumeur et à sa vision que la compagnie a pu contribuer de manière significative au développement de la danse à Québec et qu’un milieu est né et vibre encore, quarante-trois ans après sa fondation. C’est donc un peu grâce à elle si j'évolue et me réalise encore aujourd’hui dans le milieu de la danse. Merci infiniment, chère Chantal, pour cet important lègue à notre communauté.»

Harold Rhéaume
Chorégraphe et directeur général et artistique, Le fils d'Adrien danse

 

«J'ai rencontré Chantal pour la première fois quand elle a assisté à un stage où j'enseignais pour Le Groupe Nouvelle Aire à Montréal. Un an plus tard, elle m'a invitée à la joindre à Québec comme artiste invitée pour travailler avec Dansepartout, la compagnie qu'elle avait fondée avec Claude Larouche. C'était le début d'une relation de plusieurs années, au cours de laquelle nous avons développé un rapport riche de travail, d'art et d'amitié. Chaque rencontre, chaque visite à Québec - avec Dansepartout, Claude et Chantal - a approfondi notre connexion. L'atmosphère y était non seulement concentrée et créative, mais aussi si humaine. Tout ce temps, l'esprit, l'âme de Chantal m'a pénétré. Elle m'a plus tard confié comme notre collaboration était d'une importance spéciale pour elle aussi. J'étais bien touchée, dans ses derniers jours, qu'elle veuille me parler pour partager les souvenirs de ces beaux moments ensemble. Pour moi (une anglophone), son nom, Chantal Belhumeur, me semble parfait: je vois dans son nom son caractère – quelqu'un qui a fait de sa vie une chanson, chantée toujours dans sa "belle humeur" – plein d'amour, de générosité et de sagesse. Je suis si contente de l'avoir connue. Je la tiens comme une inspiration.
With great love and respect.»

Nina Watt
Limón Dance Company 1972-2002
University of Hartford, The Hartt School Dance Division 2010- present

 

En savoir plus

 

      

 

Mentions photographiques: 
Images 1. Chantal Bellehumeur dans Mysterioso (1983-84) de Maria Formolo © Inconnu | 2. Chantal Bellehumeur dans Madamoiseau, 1998 © Danse-Cité
Nouvelle précédente Nouvelle suivante