Ghostbox - Camille Lacelle-Wilsey et Eryn Tempest

Partager
  • © Samuel Trudelle / Camille Lacelle-Wilsey et Eryn Tempest

25 minutes

La chambre noire est le point de départ de cette hybridation entre la danse, la photographie et le cinéma. Il est question de lente manifestation, d’apparition et de disparition. Vous entrevoyez des fragments de corps, des ombres, et des mouvements enflammés, obsessifs, nerveux. Les artistes s’exposent sous d’intenses lumières rouges entrecoupées de petits photogrammes de lumière blanche pour vous pousser aux limites de la perception, pour vous confronter à des images juste au-delà de l’emprise de vos sens. Il y a des moments et des espaces perdus dans la noirceur ; vous ne pouvez voir les danseuses, mais vous les entendez toujours. Cette pièce investigue les méthodes et mécaniques du processus photographique et cinématographique en relation aux notions de transformation et d’interférence. Aux interstices entre les sens et l’intuition, c’est la perception de la présence invisible sur la pellicule qui vacille.

Horaire :
22, 23 et 24 février - 19H30
25 février - 16H

Chorégraphes et interprètes : Camille Lacelle-Wilsey, Eryn Tempest
Conception lumière : Cédric Delorme
Conception film : Samuel Trudelle
Conception costume : Marie-Audrey Jacques
Conception sonore : Charles Marsolais-Ricard
Répétitrice : Ariane Dubé-Lavigne

En programme double avec Revolutions d'Hanna Sybille Müller.

Retour au calendrier