Appel à l'action | Le 7 décembre 2017

Sorties culturelles à l’école: le couperet n’est jamais loin

Partager
© Diana Feil - Unsplash

Les arts à l’école ne pèsent visiblement pas très lourd dans les priorités gouvernementales. Faute de financement, les commissions scolaires du Québec ont commencé à facturer des frais supplémentaires aux parents, notamment pour les sorties éducatives ou culturelles. Un recours collectif de 300 millions de dollars vient d’être déposé contre les commissions scolaires pour cette facturation qui devrait être normalement prise en charge par le gouvernement, gratuité scolaire oblige. Contrecoup troublant, les commissions scolaires appellent à l’assouplissement du concept de gratuité scolaire et menacent tout bonnement de supprimer les activités culturelles dès l’automne prochain si on ne leur octroie pas plus de moyens. Le RQD s’associe à une trentaine d’associations et de regroupements pour sonner l’alarme et enjoindre le ministre de l’Éducation, Sébastien Proulx, et la ministre de la Culture et des Communications, Marie Montpetit, à mener une vaste réflexion sur l’école publique pour maintenir l’accès des jeunes aux sorties culturelles.

Rappelons que le boycottage des sorties culturelles de 2016, encore frais dans nos esprits, avait donné un coup d’épée dans la diffusion de la danse auprès du jeune public, entraînant l’annulation de spectacles et la diminution du nombre de représentations garanties (-35% par rapport à l’année précédente) et plus de 25 000 $ de cachets perdus dans les réseaux de diffusion. L’histoire va-t-elle se répéter en 2018-2019? À suivre de près.

À lire:
Les sorties scolaires en milieu culturel de nouveau menacées - Communiqué conjoint signé par le RQD 
Les sorties culturelles ne sont pas un frais accessoire - RIDEAU 
L’école gratuite, un concept à moderniser - Le Devoir

 
 

Nouvelle précédente Nouvelle suivante