Représentation et concertation | Le 6 juin 2014

Le premier budget Leitao

Partager
Comme le veut la tradition, le ministre des Finances du Québec, Carlos Leitao, a exhibé mardi des chaussures de marche, valant 279 $. M. Leitao «les a payées de sa poche», a assuré Philippe Couillard. Crédit : La Presse Canadienne

Le milieu culturel retenait son souffle ce mercredi alors que Carlos Leitao dévoilait son Plan budgétaire 2014-2015, dans un contexte d’austérité et de compressions attendues. Dans le domaine des arts et de la culture, des mesures existantes ou annoncées par le précédent gouvernement sont pérennisées, quelques crédits supplémentaires sont injectés mais d’importantes coupes sont également effectuées.

Quelques chiffres :

  • Augmentation de 3,3 millions de dollars du budget de dépenses du ministère de la Culture et des Communications par rapport à la dépense probable de l’exercice précédent
  • Hausse des crédits du Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ) de 933 400 $, mais l’affectation de ces crédits n’est pas précisée
  • Création du Fonds Avenir Mécénat Culture qui recevra un financement permanent de 5 millions de dollars par an provenant de la taxe spécifique sur les produits du tabac
  • Déploiement de la Stratégie culturelle numérique (SCN), qui sera dotée d’un budget de 100 millions de dollars pour les dépenses d’infrastructures et de 10 millions de dollars sur trois ans visant à assurer une présence croissante de la culture dans l’espace numérique
  • Pérennisation des crédits accordés au CALQ pour soutenir la diffusion internationale (4,2 millions de dollars), mesure mise en place par le PLQ pour compenser les coupes fédérales de 2008
  • Confirmation d’une enveloppe de 25 millions de dollars pour la Ville de Montréal et annonce d’une participation, dès le présent exercice, de 2,4 millions de dollars au financement des célébrations du 375e anniversaire de la métropole
  • Instauration d’un crédit d’impôt remboursable visant à soutenir la participation des aînés à des activités physiques, artistiques, culturelles ou récréatives

Si on peut se réjouir de certaines annonces, d’autres risquent de faire mal et plus encore, d’ébranler des secteurs importants de la vie culturelle. Nous pensons en particulier à la réduction de 20% de l’aide fiscale accordée aux entreprises qui touchera les industries du design, de la production cinématographique et télévisuelle, de la production d’enregistrements sonores et de spectacles, de l’édition de livres et de la production d’événements ou d’environnements multimédia présentés à l’extérieur du Québec. À ce sujet, Culture Montréal, dans son communiqué du 5 juin 2014, appelle l’ensemble du milieu culturel à se mobiliser afin que le gouvernement réévalue cette décision qui aura un impact direct sur le volume et la qualité des productions ainsi que sur tous les acteurs de la chaîne.

Et il ne s’agit là que d’un budget de transition, nous dit-on! « Le gouvernement engage la première étape de ce passage obligé que nous devons emprunter pour rétablir enfin l'équilibre budgétaire », a résumé le ministre des Finances. Une commission permanente aura pour mandat d'étudier la pertinence de tous les programmes du gouvernement, y compris les programmes du ministère de la Culture et des Communication, en vue du prochain exercice budgétaire. Nous devrons y prêter beaucoup d’attention!

 

Revue de presse :

Communiqué du Mouvement pour les arts et les lettres, Le budget Leitao confirme quelques mesures, 4 juin 2014

Communiqué de Culture Montréal, Budget du Québec 2014-2015 : une augmentation du budget pour le ministère de la Culture et des Communications, mais plusieurs éléments à surveiller, 5 juin 2014

Communiqué de l’Association nationale des éditeurs de livres, Le gouvernement agit sans discernement et fragilise encore plus le domaine du livre, 5 juin 2014

Marc Cassivi, «Ce n’est pas le bon jour…», La Presse, 5 juin 2014

Frédérique Doyon, «Demi-soulagement et vigilance face au budget», Le Devoir, 6 juin 2014 [réservé aux abonnés]

Mario Cloutier, «Crédits d’impôts : moins de livres, de CD et de films», La Presse, 6 juin 2014

Nouvelle précédente Nouvelle suivante