Les échos du milieu | Le 30 novembre 2017 - Par Lorraine Hébert

Allocution de Lorraine Hébert, lauréate du Prix GESTIONNAIRE CULTUREL 2017

Partager
Lorraine Hébert © Sylvie-Ann Paré

Merci à Diagramme — gestion culturelle pour avoir créé le Prix GESTIONNAIRE CULTUREL. Je le reçois avec gratitude et humilité, car le Plan directeur de la danse professionnelle au Québec 2011-2021 est le fruit d’une mobilisation et d’une concertation d’exception. Quelle chance j'ai eu de me retrouver à la barre du RQD, portée par une communauté dont l’esprit de corps, la ferveur artistique et l’intelligence collective donnent des ailes, invitent au dépassement, donnent un sens à la vie. Cette communauté, je la salue bien respectueusement.

Profitant du contexte, je salue expressément tous ces travailleurs de l’ombre, directeurs, gestionnaires, administrateurs, agents, etc. Pour l’ampleur de leurs tâches au quotidien, la créativité dont ils font preuve pour contrer les insuffisances du système, pour leur engagement sans compter à l’endroit des artistes, de la discipline, de tout un milieu. Ce sont les rouages d’un écosystème fragile, mais résilient. Reconnaissons sans réserve leurs besoins d’être mieux soutenus, de sorte que plus d’artistes puissent se consacrer à leur art. À chacun son métier! 

Si l’on doit se réjouir des retombées du Plan directeur, beaucoup reste à faire pour améliorer les conditions de vie, de rémunération et de pratique des artistes et travailleurs culturels ; pour augmenter la part de la danse dans les réseaux de diffusion, sa présence dans les médias et dans la vie des citoyens; pour disposer, enfin, d’une masse critique d’artistes, de gestionnaires, de compagnies et d’organismes d’exception.

Permettez-moi de formuler un vœu: que les pouvoirs publics et les instances subventionnaires redoublent d’ardeur, de conviction et de largesse à l’endroit de la danse. Elle a férocement besoin d’eux pour prendre sa réelle amplitude. Celle projetée dans la vision qu’elle s’est donnée de son déploiement sur dix ans.

Merci aux conseils des arts pour avoir soutenu les Grands Chantiers de la danse et, depuis juin 2011, la mise en œuvre du Plan directeur, toujours au programme jusqu’en 2021. Longue vie aux Prix de la danse de Montréal. Merci à ses nombreux partenaires, dont, bien sûr, Diagramme - gestion culturelle. Et bravo aux lauréats et lauréates des Prix 2017.

 

Lorraine Hébert
Montréal, le 30 novembre 2017 

Nouvelle précédente Nouvelle suivante