2021-09-30
 
Cette section est réservée aux membres du RQD

leila mailly

Interprète

Après dix ans de formation en danse contemporaine, Leïla conclut son parcours pré-professionnel en interprétation au sein de l’École de danse contemporaine de Montréal (EDCM), en mai 2016. Dès sa sortie, Elle participe au projet «Fly» d’insertion professionnelle de l’EDCM, avec la chorégraphe Victoria Mackenzie puis collabore avec la chorégraphe Catherine Gaudet. En septembre 2018, l’interprète fait son entrée sur la scène professionnelle dans L’affadissement du merveilleux, présenté à l’Agora de la danse de Montréal (Canada).

Depuis, Leïla a eu le plaisir de participer en 2019 à la reprise d’ Au sein des plus raides vertus, de Catherine Gaudet, dans le rôle d’ Annik Hamel, pour l’évènement CAM en tourné 2019-2020. Elle reprend également le rôle du chorégraphe Alexandre Morin dans sa pièce BREACH. Puis en 2020 pour Daniel Léveillé Danse, elle interprète le rôle d’Ellen Furey, dans Solitude Duo.

Parallèlement, Leïla obtient, la Bourse de soutien à l’entrainement de Circuit-Est, désignée par les dix compagnies membres, pour la saison 2018-2019. Elle a eu la chance d’enseigner à l’EDCM, à titre de « coach » dans le cadre du cours d’interprétation 1. Elle se forme ensuite à l’Institut International de Gymnastique Holistique – Méthode du Dre Ehrenfried (IIGH) , dont elle obtient la certification d’éducatrice somatique spécialisée dans cette pratique en Décembre 2020.

Déterminée à développer l’interprète en devenir qu’elle est à Montréal, Leïla aime se prêter aux enjeux de l’interprétation pour se déjouer elle-même, se réinventer; incarner des états de corps et d’âmes porteurs de nouvelles perspectives, considérations de soi et des autres, ainsi que de notre environnement. Elle aime l’idée d’explorer la subtilité d’un imaginaire et d’une sensibilité, qui, à ses yeux, permet d’établir un pont avec le Monde, toujours en quête d’harmonie et de sagesse.

Dernièrement, malgré les ravages de la COVID-19 sur le secteur culturel, Leïla entame une période de recherche auprès de Catherine Gaudet, pour sa future création et commence l’enseignement de la Gymnastique Holistique Ehrenfried (GHE) à Montréal.