2021-08-02
 
Cette section est réservée aux membres du RQD

Nicholas Bellefleur

Interprète

(pronoms fluides)

Nicholas Bellefleur est une personne queer située à tiohtià:ke mooniyaang montréal, artiste de la danse et l’inertie du laboratoire A SAFE SPACE. Son travail explore la praxis du safe space, la décolonialité et la guérison par le mouvement somatique — orientant ses efforts vers de nouvelles avenues imaginatives du vivre ensemble. Sa recherche lui fait plonger dans des explorations de cohabitation utopique en résistance à la discorde idéologique et sociospatiale des temps actuels.

Nicholas est certifié de l’École supérieure de ballet du Québec sous la direction d’Anik Bissonnette en 2014 et rejoint hâtivement Emily Molnar et sa compagnie Ballet BC à Coast Salish Territories Vancouver en tant qu’apprenti. Hélène Blackburn l’invite ensuite à joindre Cas Public pendant 2 saisons où Nicholas performe plus de 100 représentations à travers ce que l’on appelle actuellement le Canada, les États-Unis, le Mexique et l’Europe, en passant par des institutions jugées prestigieuses par certains cercles, telles que l’Opéra de Paris et la Royal Opera House de Londres. En 2017, Nicholas se délocalise pour s’établir en Chine et participe à la création d’un spectacle multidisciplinaire d’envergure, une production de MGM Resorts. Ce processus l’amène à incarner les marionnettes de Michael Curry et les chorégraphies de Travis Payne. C’est en 2019 que Nicholas retrouve tiohtià:ke mooniyaang et adopte une carrière d’artiste autonome. Depuis, Nicholas travaille en tant qu’interprète avec LO FI DANCE THEORY, Le Fils d’Adrien danse, Virginie Brunelle, Les 7 doigts de la main, Fleuve Espace Danse, Morgane Le Tiec, Nouveau Mouvement, et plus récemment avec Andrea Peña & Artists. Sans compter devenir l’inertie du projet fluide et expansif A SAFE SPACE en partenariat avec le Centre communautaire LGBQT+ de Montréal. Ce laboratoire en constante évolution interroge les pratiques du consentement, la relationnalité, le dissensus et les singularités. Il adopte des allures queer et dévoile l’éthique pesante d’appartenance inhérente à l’humain. Chorégraphies ethnographiques, réimaginations queer, conversations créatives, résidences, formations, rassemblements collectifs, le projet continue de se transformer et de se multiplier en tentant de s’ajuster et répondre aux besoins des personnes se situant à l’intersection de la danse et de la communauté LGBTQ+.

🌸

(fluid pronouns)

Nicholas Bellefleur is a queer person located in tiohtià:ke mooniyaang montréal, a movement-based artist and the inertia of the laboratory A SAFE SPACE. Their work investigates the praxis of safe-r spaces, response-ability, decoloniality and healing — orienting efforts towards a reimagining of new horizons of being-with. Their research delves into explorations of utopian cohabitation in resistance to the ideological and sociospatial divisiveness of the current times.