Membre délégué du RQD

Lucie Grégoire

Chorégraphe, Interprète

Directrice générale et artistique, Lucie Grégoire Danse

Partager

Biographie

Reconnue pour l’intégrité de sa démarche artistique, la beauté hypnotique de sa danse et la dimension picturale de ses mises en scène, la chorégraphe et interprète montréalaise Lucie Grégoire trace une voie unique dans le paysage de la danse contemporaine au Canada depuis 1981. Sa feuille de route comprend plus d’une trentaine d’œuvres chorégraphiques : des solos, des créations in situ, des pièces pour plusieurs interprètes et des créations interdisciplinaires. Son parcours est marqué par de longs séjours à l’étranger, notamment à New York, en France et au Japon, où elle a côtoyé des artistes contemporains majeurs parmi lesquels Merce Cunningham, Trisha Brown, Tatsumi Hijikata, Kazuo et Yoshito Ohno.

Sondant l’univers féminin, ses œuvres sont nourries de la littérature et du contact avec d’autres pays, régions et cultures comme l’Arctique, le désert du Sahara, l'Amazonie, le Japon, le Portugal, l’Espagne, le Maroc et l’Islande. Ses collaborations avec des artistes de la poésie, de la sculpture, de la photographie ou de la peinture donnent une dimension interdisciplinaire à sa démarche.

Multipliant les expériences de dépaysement poétique, Lucie Grégoire tisse la trajectoire d’un personnage de femme au fil d’une série de solos dont Absolut, Vers le haut pays, Sente, Les choses dernières, La douceur du ciel, Erinyes et Ciel et cendres.

Parallèlement, elle chorégraphie onze pièces de groupe in situ dont la plupart s’inscrivent dans des architectures naturelles ainsi que cinq œuvres de groupe pour la scène traditionnelle. En 2004, la création de Eye, en collaboration avec le chorégraphe et danseur japonais Yoshito Ohno, marque un tournant dans sa trajectoire. Deux autres duos s’ajouteront à ce cycle, Flower et In Between, formant ainsi une fascinante trilogie.

En 2016, Lucie Grégoire Danse célébrait son 30e anniversaire à l’Agora de la danse avec la recréation du solo Les choses dernières (1994), interprété par Isabelle Poirier, ainsi qu’une exposition rétrospective. Librement inspiré du roman Le voyage d’Anna Blume de Paul Auster, ce solo sera également en tournée en 2018 au Vancouver International Dance Festival et au La MaMa Moves! Dance Festival, à New York. 

Les œuvres de Lucie Grégoire ont été présentées au Canada, en Europe, à New York, en Tunisie et au Japon. Son travail a reçu le soutien de plusieurs partenaires, dont l’Agora de la danse, le Festival Dance Canada, Vancouver International Dance Festival, An Creative – Japon et le Festival Quartiers Danse.

L’enseignement est profondément intégré à sa recherche artistique. Lucie Grégoire fait partie du corps professoral de l’École de danse contemporaine de Montréal depuis 1989.

Filtres du répertoire

Réinitialiser Retour au répertoire