Membre individuel professionnel du RQD

Geneviève Duong

Interprète, Chorégraphe

Avide de repousser ses propres limites, Geneviève Duong ne cesse de se questionner, se positionner et parfaire son art. Elle multiplie ses collaborations et ses projets, afin de contribuer à la valorisation et la pérennité de sa profession, ainsi que la compréhension de ce qu'est la danse contemporaine.

Partager
  • © Martin Bélanger

Biographie

Depuis ses études en sciences infirmières à l’Université McGill et l’obtention de son diplôme en danse contemporaine à L'École de danse de Québec (2012), avec mention, Geneviève Duong agit à titre d’interprète, chorégraphe, enseignante et improvisatrice. Muée d’un désir d’ancrer sa pratique dans un processus de réflexion scientifique, elle s'est inscrite au baccalauréat en Sciences historiques et études du patrimoine à l’Université Laval (2017-). Ses créations reflètent une de ses préoccupations profondes, soit le développement d’un langage du corps engagé, conscient et compatissant à travers un processus de composition spontané pluridisciplinaire. Récemment, elle a participé à une résidence de recherche au Centre des arts de Banff (2017), afin d’expérimenter sur les multiples façons d’engager le corps et la voix dans un contexte performatif instantané, en dialogue avec la musique. Elle co-fonde Zia, Lab créatif, une compagnie de création et production interdisciplinaire avec Pascal Asselin alias Millimetrik (2018-). Elle se perfectionne au continu, en plus d’avoir été sélectionné pour participer à Springboard, évènement durant lequel elle a dansé pour Roy Assaf (Israël) et Spencer Theberge (États-Unis). Nourrie par un fort désir de médiation culturelle, elle déploie ses énergies en milieu scolaire et parascolaire pour contribuer à l’appréciation de la danse, à l’émancipation et à la créativité individuelle des jeunes, des adultes et personnes en difficulté fonctionnelle. Elle est membre du jury pour trois éditions de Marquer la danse et, à titre d'enseignante suppléante, collabore pour un projet de danse à l’école avec l’enseignante Caroline Paré, qui reçoit deux prix de reconnaissance Essor en 2016. Afin de participer au développement et à la reconnaissance de la profession, elle s’implique au sein des conseils d’administration de L’Artère (2012-) et du Regroupement québécois de la danse (2015-2018). Jusqu’à ce jour, elle a obtenu des bourses du Conseil des arts et des lettres du Québec, de Première Ovation et via l’Entente de développement culturel entre la Ville de Québec et MCCQ. 

Filtres du répertoire

Réinitialiser Retour au répertoire