Gigue in the dark 2.0 - Lük Fleury, Sandrine Martel-Laferrière et Ian Yaworski

Partager
  • © Valérie Sangin

Dans un espace vide, le public est invité à découvrir une quinzaine de tableaux chorégraphiques. Dans le clair-obscur, la poésie du sol émerge, en rythmes, en vibrations, en résonances, en frottements, en évocations ; tant de gigues offertes, en pâture, sous les yeux d’une foule en mouvance. Adeptes d’expériences. Sensorielles.

Venez vivre cette grande noirceur traversée par des éclats de lumières, habitée par des danseurs-fantômes, venez tendre l’oreille pour découvrir tous ces bruits produits par les pieds de ceux qui peuplent cet espace poétique. Gigue in the Dark, une expérience pour meubler l’imaginaire des spectateurs, le faire vibrer, capter son attention.

Chorégraphies de Lük Fleury, Sandrine Martel-Laferrière et Ian Yaworski.
Éclairages : Ian Yaworski
Costumes : Cloé Alain-Gendreau
Musique : Pierre-Luc Sénécal