En développement professionnel | Le 21 février 2019 - Par Myriam Daguzan Bernier

Stories Instagram: quatre bonnes raisons de les inclure dans votre stratégie de médias sociaux

Partager
© Alina Fiene - Unsplash

Parmi les tendances à surveiller sur le réseau social en 2019, on retrouve, les fameuses stories. Malgré des débuts un peu lents, les stories ont doucement, mais sûrement, fait leur place pour compétitionner Snapchat, premier média social à offrir des filtres ludiques et des contenus éphémères.

Pour celles et ceux qui ne sauraient pas encore exactement ce qu’est une story Instagram, on pourrait résumer ainsi: c’est un contenu interactif (photo, vidéo) court (moins de 30 secondes), en format vertical, fait pour être consulté sur mobile. Et c’est aussi un excellent moyen d’aller chercher du public, d’interagir avec et lui et de rendre une marque intéressante et créative! Voici quelques raisons pour vous inciter à inclure des stories dans votre stratégie de diffusion sur les médias sociaux.

1. Simple et peu coûteux
L’avantage des stories Instagram, c’est qu’il s’agit de contenus simples à faire et peu coûteux. Évidemment, on peut décider d’employer les grands moyens et de se créer une série vidéo complète comme l’a fait l’équipe derrière le projet Gender Derby, un tout premier documentaire français entièrement tourné pour un format du genre. Autrement, juste avec son appareil intelligent, de belles images ou des vidéos bien cadrées, et des applications gratuites pour embellir les stories (Unfold, StoryArt, etc.) on peut faire des trucs vraiment chouettes!

2. Raconter des histoires
Stories: le nom le dit! Instagram vous propose de créer des récits pour capter l’attention du public. Que vous invitiez les gens dans les coulisses d’un spectacle en créant de très courtes entrevues avec les artistes, ou encore que vous proposiez à un.e artiste en résidence de s’emparer du compte pour créer de courtes vidéos qui expliquent son processus créateur, l’idée demeure la même: vous racontez une histoire, vous parlez au public de qui vous êtes et de ce que vous faites. Un bel exemple de créativité? La NYPL (New York Public Library) a créé les Insta Novels: des classiques de la littérature, comme Alice au pays des merveilles par exemple, en version stories.  La story devient donc un petit livre à lire sur mobile!

3. Un contenu interactif et ludique
Comme Instagram offre plusieurs éléments interactifs avec lesquels s’amuser - pensons aux gifs, aux filtres pour changer le visage, aux sondages, aux décomptes (une fonction proposée juste avant la fin de l’année pour faire le décompte jusqu’en 2019) et à une nouveauté qui permettra de partager de la musique  - c’est l’occasion idéale de tester des choses avec son public. Proposez des appels à l’action plus personnels (comme demander aux gens de voter pour un visuel, ou encore de répondre à un sondage pour avoir leurs réactions sur un concept que vous aimeriez essayer) et adoptez un ton plus léger pour vous amuser et rendre vos contacts plus humains.

4. Joindre des milliers de gens
Selon le Blog du modérateur, c’est plus de 400 millions d’abonné.e.s qui utilisent chaque jour les stories. Et, statistique intéressante pour les marques, le même blogue affirme que «45% des stories les plus vues sont publiées par des entreprises.» Ce que ça veut dire? C’est que de nombreuses entreprises ont vu le potentiel qu’il y avait à créer du contenu pour cette plateforme et en retirent des bénéfices.

Vous avez envie de tester les stories, mais vous ne savez pas trop comment vous y prendre? Allez faire un tour sur la StorySchool lancée par Instagram en octobre dernier et destinée aux entreprises. À vous de jouer!

 

 Myriam Daguzan Bernier
Jusqu'à tout récemment webmestre et gestionnaire de communauté à La fabrique culturelle, Myriam est experte en communications numériques. Elle œuvre à la pige en tant que journaliste, conférencière, spécialiste médias sociaux et formatrice à l'INIS et à la formation continue de l'UQAM. Elle a offert la formation du RQD Prendre sa place dans les médias sociaux le 7 février.

 

 

Nouvelle précédente Nouvelle suivante