Représentation et concertation | Le 10 janvier 2019 - La lettre de Fabienne Cabado

2019 au RQD

Partager
Fabienne Cabado © Adrienne Surprenant

J’entame cette nouvelle année avec la gratitude d’œuvrer pour un milieu courageux, engagé et en perpétuelle évolution. Ensemble, membres et équipe du RQD, nous roulons sur la voie que nous avons tracée en 2011 dans le Plan directeur de la danse professionnelle au Québec et tâchons d’ajuster notre vision du monde au gré de ses transformations. De quelle autre résolution aurions-nous donc besoin que de creuser notre sillon en donnant toujours le meilleur de nous-mêmes et en restant ouverts aux changements? Les remarquables qualités d’inventivité, d’endurance, de maturation et de résilience de notre communauté me donnent totale confiance en notre capacité à progresser encore en 2019 et en celle du RQD de mener à bien les nombreux projets en cours. Tour d’horizon.

En marge des activités régulières, qui incluent un programme de formations très fourni, des communications nourrissantes, des 5 à 7 thématiques et les séances de divers comités de travail, le RQD lancera deux publications cette année. Les versions française et anglaise de l’ouvrage Du patrimoine de la danse, État des lieux, perspectives et conseils pratiques seront dévoilées en avril et nous espérons diffuser en novembre une bande dessinée sur les spécificités du harcèlement psychologique et sexuel en danse. Plus tôt, divers outils auront été produits pour contrer ce fléau, en outiller les victimes, de même que pour faciliter la compréhension des concepts complexes reliés à l’appropriation culturelle et à la décolonisation de la danse. À ce chapitre, un troisième cercle de parole favorisera le dialogue autour des enjeux d’une meilleure inclusion dans le milieu de la danse et la participation de l’équipe du RQD à la cellule iDAM de Diversité artistique Montréal devrait se conclure par la mise en place de pratiques encore plus inclusives au sein de l’organisme.

L’équité est aussi au cœur d’autres actions de votre association avec une analyse des tendances en matière de répartition des subventions et de soutien aux créateurs tout au long de leur carrière. Elle se soldera par un rapport d’étude pour pouvoir mieux défendre le besoin de soutien à la relève et la nécessité d’une continuité de ce soutien pour un développement disciplinaire viable. Au sein même du RQD, l’élaboration d’une Politique salariale d’ici le mois de juin vise une plus grande équité à l’interne, mais aussi en regard des salaires dans des structures similaires pour une meilleure adéquation entre la défense des intérêts socioéconomiques des professionnels de la danse inhérente à la mission de l’organisme et ses propres pratiques.

L’actualisation du portail Québec Danse, dont la mise en ligne est prévue pour le mois de mars, compte au nombre des chantiers d’importance en cours, de même que le renouvellement de la planification stratégique du RQD, qui inclura notamment l’adoption du virage numérique. À ce sujet, le ministère de la Culture et des Communications (MCC) nous offre la chance, par l’entremise du Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ), de profiter des services d’un agent de développement numérique pour faciliter la transformation harmonieuse des pratiques dans l’ensemble de la communauté. Et ce, dès le mois d’avril et pour trois belles années. De quoi permettre de grandes avancées en la matière.

Nous comptons également sur le renouvellement des fonds octroyés jusqu’en avril par le MCC pour bonifier les services du Centre de ressources et transition pour danseurs et pour un projet pilote sur la transition de carrière des chorégraphes, qui inclut une étude menée cette année.

Parmi les autres études auxquelles participe aussi activement le RQD, l’une cherche à anticiper les habitudes de consommation en matière de fréquentation des arts de la scène, l’autre s’intéresse à la médiation culturelle via le numérique et une troisième recense les besoins de formation de nombreux métiers dans l’ensemble de la chaîne danse. De quoi, là aussi, préparer le futur. Enfin, nous fondons également beaucoup d’espoirs sur la réflexion amorcée avec le MCC et les établissements de formation supérieure en danse pour bonifier la qualité de l’enseignement dans les écoles de loisirs et renforcer la filière de formation en danse.

Sur la scène politique, le RQD surveillera de près le premier budget provincial de la CAQ, en mars ou en avril, et les élections fédérales, en novembre, pour évaluer leurs impacts potentiels. Chose certaine, il restera mobilisé pour faire valoir les revendications des professionnels de la danse et défendre l'amélioration de leurs conditions de pratique. D'où l'importance de vous sentir avec nous, nombreux, fidèles et impliqués.


Fabienne Cabado 
Directrice générale du Regroupement québécois de la danse 

Nouvelle précédente Nouvelle suivante