Membre individuel professionnel du RQD

Tomomi Morimoto

Interprète, Chorégraphe

Partager
  • © Photo by Jonathan Clark

Biographie

Tomomi Morimoto, chorégraphe et danseuse d’origine japonaise, habite actuellement à Montréal, au Canada.

Originaire de Tokyo, Tomomi commence sa carrière dans la danse à un très jeune âge. En 1998, après dix ans de patinage artistique et douze ans de ballet, elle se joint à la compagnie de danse Company East, où elle est première danseuse et interprète physique pendant six ans. Au cours d’une tournée mondiale, elle découvre Montréal; elle est instantanément séduite.

Elle s’établit dans la métropole en 2004 et, depuis, elle s’est produite d’un bout à l’autre du Canada dans multiples productions : danse, film et théâtre. Parmi ses réalisations, notons la création et l’interprétation de chorégraphies intégrées à des spectacles musicaux des plus variés, en collaboration avec divers artistes, notamment Dynamo Coléoptera (Tamagoléoptera, 2008), Maya Kuroki (Mudai, 2011), Patrick Graham (Rheō, 2009), et Komodo (Ballistika, 2009; Mist, 2010).

Également chorégraphe de la relève, Tomomi attire l’attention des critiques et des directions artistiques. Elle puise son inspiration dans la confluence des approches orientale et occidentale quant à l’esthétique du mouvement. Jumelant son expérience en ballet, en patinage artistique, en théâtre physique et en danse contemporaine à certains éléments inspirés du butô, elle crée son propre langage : complexe, primal et très physique.

C’est en 2007, au festival Fringe de Montréal, qu’elle présente Manège de l’utérus hanté, sa première production chorégraphique, en collaboration avec Maya Kuroki. L’accueil a été si enthousiaste que la production s’est vu décerner le prix pour le meilleur spectacle de danse du festival par Tangente, qui l’a ensuite présenté dans le cadre de sa programmation régulière de 2009 en collaboration avec le Festival Accès Asie. 

Par la suite, Tomomi crée, de concert avec la compagnie musicale La Nef, Note de chevet (2010), spectacle présenté dans le cadre du Festival Transatlantique. Elle enrichit ensuite son art grâce à un long stage avec le MAI (Montréal, arts interculturels) au cours duquel est né Threshold (2011). Présenté en primeur au MAI, ce spectacle a été récompensé par les organisations La danse sur les routes du Québec et Circuit-Est Centre Chorégraphique lors du Festival Vue sur la Relève en 2012. Sa plus récente création, Inhabitation (2012), est une commande du CanAsian International Dance Festival de Toronto qui l’a présenté en primeur.

 

Filtres du répertoire

Réinitialiser Retour au répertoire