Sinha Danse

Compagnie

Sinha Danse est une compagnie créée par Roger Sinha à Montréal, en 1991. Son travail fusionne danse classique indienne, danse contemporaine, les arts martiaux, performance digitale, vidéo et Bharata Natyam, une danse issue du sud de l'Inde.

Partager
  • Sunya 2013, photo : Michael Slobodian,
  • © Kiya tabassian, Tom Casey
  • Sunya 2013, photo Michael Slobodian,
  • © T.Casey, T.Crowder, F.Richard, G. Doté
  • Snya 2013. Photo : Michael Slobodian,
  • © Tom Casey, Francois Richard, Z.Tabassian
  • Sunya, 2013. Photo : Michael Slobodian,
  • © Ghislaine Doté, Pierre-Yves Martel
  • Sunya 2013. Photo Michael Slobodian,
  • © TabassTom Casey, Ziya ian, PY Martel
  • Sunya, 2013,
  • © Kiya Tabassian, Tom Casey, Tanya Crowder
  • Sunya, 2013. Roger Sinha, Kiya Tabassian,
  • © Michael Slobodian
  • Sunya 2012,
  • © Kiya Tabassian
  • Right Jab Left Hook & other musical note,
  • © Kristin Haight Lise McMillan Sarah Roche
  • Sunya (roger sinha, kiya tabassian),
  • © roger sinha, kiya tabassian. Photo @ Mic
  • Sunya, création en cours,
  • © T.Casey, K.Tabassian, L.Ramsay.
  • Portrait de Roger Sinha,
  • © Michael Slobodian
  • Roger Sinha - Thread,
  • © Michael Slobodian
  • Roger Sinha & Natasha Bakt - Thread,
  • © Michael Slobodian
  • Roger Sinha - Zeros and Ones,
  • © Michael Solobodian
  • Question de souffle et de vie (2011),
  • © Luc Sénécal
  • Question de souffle et de vie (2011),
  • © Luc Sénécal
  • Question de souffle et de vie (2011),
  • © Luc Sénécal
  • Roger Sinha,
  • © Sinha Danse

Biographie

Né à Londres d'une mère arménienne et d'un père indien, Roger Sinha est, dès son jeune âge, immergé dans la culture britannique. D'ailleurs, il a toujours avoué qu'il se sentait plus proche du « fish n'chips » que du curry. Lorsqu'il a huit ans, sa famille et lui déménagent à Saskatoon, Saskatchewan. Le fondement de l'œuvre de Sinha se trouve dans ce mélange des cultures.

Roger Sinha, directeur artistique, chorégraphe et danseur, fonde la compagnie Sinha Danse en 1991. L'histoire de la compagnie et celle de son créateur sont indissociables. Son parcours chorégraphique débute avec Burning Skin, en 1992. L'accueil chaleureux du public permet à plusieurs collaborations et projets de prendre leur envol. En 1996, le chorégraphe reçoit le Bonnie Bird Choreography Fund afin d'appuyer la conception d'une chorégraphie destinée à la Transitions Dance Company du Laban Centre de Londres.

Toujours en 1996, à la demande du Winnipeg Contemporary Dancers, Sinha crée la pièce Benches, inspirée de Zoo Story d'Albert Albee. Une nouvelle version de la pièce à été montée en 2007. Le programme double Loha/Thok occupe la scène de l'Agora de la Danse dans le cadre de sa programmation de 2001-2002. En 2005, Thok est nominé pour le prix Dora Mavor Moore, à Toronto. Loha est le fruit d'une collaboration avec la chorégraphe et danseuse canadienne Natasha Bakht. Ils collaboreront à nouveau pour Thread, en 2007. Apricot Trees Exist, un sextet créé en 2004, est également au programme de l'Agora de la Danse.

Le chorégraphe a récemment développé un intérêt pour l'art vidéo ainsi que pour les nouvelles technologies. Cette passion s'exprime dans le solo Zeros & Ones (2008), à travers l'utilisation du film et de technologies interactives. En 2009, Zeros & Ones, Quebasian Rhapsody et Burning Skin ont été présentés en Inde lors d'une tournée de cinq villes : Bangalore, Ahmedabad, New Dehli, Kolkata et Sattal. En tant que réalisateur, il crée deux courts métrages. Sa première création, The Barber of Bengalore, est entièrement tournée en Inde. Sa deuxième vidéo, Haters 'n Baiters: The Culture Collision, a remporté le vote du public du concours Racines de Radio Canada International en avril 2010.

En 2008, Sinha est invité à co-chorégraphier la pièce Tono, dirigée et créée par Sandra Laronde, directrice artistique de Red Sky Performance, une compagnie de Toronto. Tono a été sélectionnée pour le festival Luminato à Toronto en 2009 ainsi qu'aux Jeux Olympiques de Pékin en 2008 et de Vancouver en 2010. Elle a récemment été présentée dans le cadre de l'exposition mondiale à Shanghai en mai 2010.

Avec sa dernière création, Question de souffle et de vie (2011), Roger Sinha poursuit ses recherches sur les technologies interactives en donnant aux six danseurs la capacité d'être déclencheurs d'images et de sons.

Roger Sinha crée une fois de plus un univers hybride, à la croisée entre son héritage culturel indien et un phrasé définitivement contemporain.

 

Filtres du répertoire

Réinitialiser Retour au répertoire