Tout se pète la gueule, chérie - Frédérick Gravel

Partager
  • © Juan Saez

Le chorégraphe Frédérick Gravel s’attaque au désarroi masculin, celui du « mâle américain contemporain », qu’il soit sorti d’une banlieue beige, d’un rang de campagne ou d’un film western. Exit les filles, qui sont dans ses pièces « la beauté, la fille idéale. Avec les gars, dit-il, je peux déconstruire plus facilement. Je ne les idéalise pas. » Une histoire de gars désemparés, dans l’ordinaire masculin américain : caisses de douze, tee-shirt, calottes, bottes de cow-boy, lunettes de soleil, bobettes et bedaines. Hésitations, sursauts de violence, confusion, brusques changements d’idées, droite gauche devant derrière, désorientation vive. Faire, refaire, re-refaire. L’enrobage, musique et lumières, ajoute la charge émotive. Et au-dessus, le conscient s’amuse.

Conception et direction: Frédérick Gravel/Grouped'ArtGravelArtGroup
Danseurs et Musiciens à la création: Stéphane Boucher, Nicolas Cantin, Frédérick Gravel, Dave St-Pierre
Musiques Originales: Stéphane Boucher
Lumière: Alexandre Pilon-Guay
Dramaturgie: Katya Montaignac
Répétitrice: Jamie Wright
Répétitrice à la création: Anne Lebeau

Spectacle en programmation SÉRIE B