Solitudes solo - Daniel Léveillé Danse

Partager
  • © Emmanuel Proulx

En une série de huit pièces élégamment dépouillées, cinq virtuoses sont entraînés tour à tour dans de vertigineux combats solitaires. Toujours en proie à de possibles déséquilibres, ces interprètes ne cachent pas l’effort qu’ils déploient pour enchaîner les figures de ces danses exigeantes. Avec cet opus, Daniel Léveillé se pose en véritable orfèvre du mouvement. Par une chorégraphie ciselée avec une exquise précision et sertie de moments qui, tels des arrêts sur image, permettent d’admirer en détails les musculatures en plein effort, il évoque la quête d’équilibre et de temps qu’imposent nos vies agitées. Entre chutes, extensions, propulsions et instants de suspension et d’immobilité, Solitudes solo mêle la lenteur à la fulgurance du geste et la discipline à l’élan primitif. À contre-courant de la frénésie ambiante, cette œuvre parfaitement maîtrisée*  est livrée avec une douceur et une pudeur qui lui confèrent une grande puissance.

*Communiqué du CALQ – Meilleure oeuvre chorégraphique 2012-2013.

Chorégraphie : Daniel Léveillé 
Interprétation (à la création) : Mathieu Campeau, Esther Gaudette, Justin Gionet, Emmanuel Proulx, Gaëtan Viau 
Stagiaire en interprétation : Marie-Ève Lafontaine
Lumières : Marc Parent 
Musique : Jean-Sébastien Bach 
Conseil aux costumes: Geneviève Lizotte / Répétitions : Sophie Corriveau 
Coproduction : Festival TransAmériques (Montréal), Centre chorégraphique national de Rillieux-la-Pape, direction Yuval Pick (France), Theater im Pumpenhaus (Allemagne), Agora de la Danse (Montréal), Fabrik Potsdam (Allemagne), Atelier de Paris-Carolyn Carlson (France), Département de danse de l’Université du Québec à Montréal