Par le chas de l'aiguille - Audrey Bergeron

Partager

Trois femmes se partagent une même scène sans jamais se rencontrer. Or, bien qu’elles se côtoient physiquement, elles demeurent invisibles l’une pour l’autre. Les seuls liens qui les uniront seront leurs brèves rencontres dans le temps et dans l’espace. En quête d’identité, elles se construisent chacune un corps. Incarnations de la folie, du contrôle ou de l’errance, elles réussiront à transcender leur solitude…

Intriguée par le rapport que pourrait avoir la représentation scénique et le langage cinématographique, la jeune chorégraphe montréalaise Audrey Bergeron a consacré sa recherche à reproduire, par la danse et les codes qui lui sont propres, les procédés rythmiques et les actions auxquels le genre cinématographique nous a habitués. Gros plans, effets d’accéléré et de ralenti, plan d’image par image et tout autre « in-camera effects » rencontrent dans cette nouvelle pièce, une gestuelle dynamique et contrastée. Puissance et délicatesse, attaque et fluidité ne cessent de s’y côtoyer, participant à la création d’une esthétique de l’abstraction et de tout un univers poétique nourri de l’illusoire, et de références autant théâtrales que familières.

Expérience visuelle impressionniste, portrait d’une féminité en trois temps, Par le chas de l’aiguille joue sur la multiplication des perspectives, offrant une œuvre chorégraphique où éclairages, scénographie et traitement sonore renouvèlent ingénieusement la perception du corps dansant, et procurent un accès privilégié à l’intimité d’une œuvre en mouvement.

Chorégraphie : Audrey Bergeron
Avec la collaboration des interprètes : Kim Henry, Merryn Kritzinger et Jessica Serli
Direction des répétitions : Marianne Gignac-Girard

Une production de Danse-Cité en collaboration avec Audrey Bergeron. Avec le soutien financier du Conseil des arts et des lettres du Québec.

Jeudis-causeries : Après les représentations du 14 et du 21 janvier.