Panel sur l’appropriation culturelle et le racisme systémique - MAI

Partager
  • © Katy Perry lors des American Music Awards (2013)

Panel sur l’appropriation culturelle et le racisme systémique / Panel discussion on cultural appropriation and systemic racism

*English will follow

En français et en anglais
(interprétation chuchotée organisée au besoin)

L’appropriation culturelle désigne « La prise de possession de la propriété intellectuelle, du savoir traditionnel, des expressions culturelles ou des artefacts de la culture d'un autre, sans permission. L'appropriation culturelle peut comprendre l'utilisation non autorisée de la danse, du costume, de la musique, de la langue, du folklore, de la cuisine, de la médecine, des symboles religieux, etc. d'une autre culture. Elle peut causer du tort lorsque la communauté source est un groupe minoritaire opprimé ou exploité d'une quelconque manière ou lorsque l'objet d'appropriation est particulièrement sensible, par exemple, des objets sacrés. »

Susan Scafidi, avocate et auteure de Who Owns Culture?: Appropriation and Authenticity in American Law
MAI (Montréal, arts interculturels) en collaboration avec COCo (Centre des organismes communautaires) tiendra un panel sur l'appropriation culturelle et le racisme systémique à la suite d’événements récents survenus au sein de la communauté artistique montréalaise. Ce panel se veut également une ouverture au dialogue dans la foulée des consultations provinciales controversées sur le racisme systémique et de l'adoption du projet de loi 62.

Détournement de culture + appropriation culturelle
Pour comprendre l'appropriation culturelle, examinons d'abord les deux mots qui forment l'expression. On définit la culture comme les croyances, les idées, les traditions, le discours et les objets matériels associés à un groupe particulier d'individus. L'appropriation est quant à elle la prise de possession illégale, inéquitable ou injustifiée de quelque chose qui ne nous appartient pas.

« Passez le micro »
Cet événement a été programmé selon le concept pass the mic, l'acte par lequel la personne qui contrôle le micro le propose aux artistes marginalisés afin qu'ils fassent entendre leur voix. Il s'agit d'une tribune ouverte où les individus parlent de leur expérience, partagent leur vécu; d'un endroit sécuritaire où faire du bruit, où les habitués délaissent la scène pour mieux écouter. Cette activité regroupera les panélistes suivants : docteur Philip Howard, professeur études sociales à l’université McGill PH. D, Guy Sioui Durand Wendat (Huron), sociologue, critique d’art et commissaire, Marilou Craft, conseillère dramaturgique, rédactrice et travailleuse culturelle, Kama La Mackerel, conteuse, médiatrice en arts communautaires et artiste pluridisciplinaire et Angie Cheng, interprète et chorégraphe.

Rhodnie Désir (chorégraphe, médiatrice culturelle et présidente du conseil d’administration pour le MAI) agira à titre de modératrice.

Mot de bienvenue
Parker Mah (COCo)

Places limitées - réservations requises
Nous vous saurions gré de bien vouloir réserver votre place et de spécifier votre nom et celui de votre organism (s'il y lieu) auprès de billetterie@m-a-i.qc.ca
À noter: un maximum de deux personnes par organisme. 

Jeudi 16 novembre
18h30 à 21h
(ouverture des portes à 17h30)
 

*English

In French & in English
(whisper translation will be organized if needed).

MAI (Montréal, arts interculturels), in association with COCo, The Centre for Community Organizations, is hosting a panel on cultural appropriation and systemic racism as a response to recent events within the arts community of Montréal, and in the wake of the province's controversial consultations on systemic racism and to the passing of Bill 62.

Misappropriating Culture + cultural appropriation
In order to understand cultural appropriation, we must first look at the two words that make up the term: Culture is defined as the beliefs, ideas, traditions, speech, and material objects associated with a particular group of people. Appropriation is the illegal, unfair, or unjust taking of something that doesn't belong to you.

As defined by Susan Scafidi – lawyer and writer of Who Owns Culture?
Appropriation and Authenticity in American Law  – cultural appropriation means: “Taking intellectual property, traditional knowledge, cultural expressions, or artifacts from someone else's culture without permission. This can include unauthorized use of another culture's dance, dress, music, language, folklore, cuisine, traditional medicine, religious symbols, etc. It's most likely to be harmful when the source community is a minority group that has been oppressed or exploited in other ways or when the object of appropriation is particularly sensitive, e.g. sacred objects."

Pass the mic
This event has been programmed through the optic of “passing the mic”… the act whereby control of the microphone is proffered to marginalized artists so that their voices might be amplified, programmed as a space for individuals with lived experiences to speak out and share their experiences, a safe space for making some noise – a space where the customarily vocal cede their place at the podium, and, instead, listen. Panelists include: Dr. Philip Howard, PhD, Assistant Professor, Social Studies Education McGill University; Guy Sioui Durand (Huron-Wendat), sociologist, art critic and curator; Marilou Craft, dramaturgical consultant, writer and cultural worker; Kama La Mackerel, storyteller, community arts facilitator, and multi-disciplinary artist; and Angie Cheng, performer and choreographer.

The panel will be moderated by Rhodnie Désir, choreographer, cultural mediator and President of MAI's board of directors.

Opening remarks
Parker Mah (COCo)

Space is limited - Reservations are required
Please reserve your place by emailing billetterie@m-a-i.qc.ca and specify your name and organization (if any).
Please note: a maximum of 2 people per organization 

Thursday, Nov. 16
6:30 pm to 9:00 pm
(doors open at 5:30 pm)

Retour au calendrier