La surface du moment - Nuit Blanche à Montréal

Partager
  • © Quatre & Cinq

La surface du moment est une performance improvisée initiée par les artistes Andrew de Lotbinière Harwood et Marc Boivin et rassemblant dix danseurs, quatre musiciens et un éclairagiste. L’idée de rassemblement et de passage est au cœur de l’évènement.

Choisis pour leur unicité et leur capacité à créer ensemble, les artistes se relayeront par petits groupes afin d’assurer une prestation perpétuelle. L’improvisation laisse les traces des un(e)s et des autres, alors qu’elles et ils s’inscrivent sur la surface du moment. L’espace scénique, marqué par la juxtaposition de matériaux évoquant la nature et l’urbanité invite à ce que La Surface du moment marque, dans un espace et un temps précis, ce jeu du passage des êtres dans leur environnement. À la manière des expositions universelles — manifestations ultimes d’urbanité créative et identitaire — les 15 participants manipuleront constamment l’espace du studio de manière imprévue et audacieuse. À bien moindre échelle que le tournant historique que fût l’année 1967 à Montréal (la naissance du métro, le boom artistique et culturel montréalais qui accompagna l’exposition universelle, etc.), on peut croire que la nouvelle structure proposée par le Centre de Création O Vertigo marque une période charnière pour le milieu de la danse au Québec.

Idéateurs : Andrew de Lotbinière Harwood et Marc Boivin

Participants : Marc Béland, Élise Boileau, Simon Chioini, Paige Culley, Émilie Girard-Charest, Susanna Hood, André Houle, Audrée Juteau, Diane Labrosse, Alexandre St-Onge, Andrew Turner, Angélique Willkie, Jamie Wright, Andrew de Lotbinière Harwood, Marc Boivin

Direction technique : André Houle