It’s not a thing - Keyon Gaskin (Portland, Oregon)

Partager
  • © Robert Duncan Gray

Prendre place
Série de performances

La quête identitaire est souvent nourrie par un besoin de trouver un lieu auquel nous appartenons. En 2017, la notion de lieu sera capitale au Canada. Les récits ayant particulièrement trait à l’appartenance et à la cohésion sociale revêtiront une importance cruciale. Prendre place est une série portant sur les arts performatifs qui réunit sous un même toit huit artistes exceptionnels issus des quatre coins du monde au moment précis où la notion de lieu devient singulièrement pertinente. Lieu de résidence, géographie, attachement territorial. Communauté. La série Prendre place a en outre été conçue pour faire référence aux droits civils et aux mouvements de libération qui ont trait à l’inclusion. Il s’agit de prendre sa place au moment où la notion d’équité est toute aussi déterminante. Intersection, identité sociale et frontières indéfinies.

Première québécoise

keyon gaskin préfère dissocier individu et performance.

Retour au calendrier