Fin de série - Manon Oligny

Partager
  • © Yanick Macdonald

Combat ultime

Experte des tensions entre expression de la puissance féminine et soumission aux stéréotypes, Manon Oligny met en scène des filles en série luttant contre leur disparition. Un huis clos obsédant sur les affres du conditionnement. Une critique cinglante d’un monde en quête de perfection.

Allure chic, presque parfaitement identiques, toutes sont issues du même moule. Danseuses habitées d’un même mouvement perpétuel, soprano prise d’un irrépressible délire musical. Produits d’une chaîne de montage dont le bruit se répand en tapisserie sonore lourde et lancinante. Les formations complexes se déploient dans l’espace tel un corps de ballet, un défilé militaire, un numéro de pom pom girls… Mais la machine se dérègle systématiquement. Les corps se cabrent, le langage gestuel se délie. Les filles formatées deviennent des femmes sauvages. La résistance s’organise contre leur éradication. Un manifeste sur le sort de la femme au temps des intégrismes et de l’hyperconsommation.

Direction artistique et chorégraphie : Manon Oligny en collaboration avec Interprètes
Interprétation : Geneviève Bolla, Miriah Brennan, Marilyn Daoust, Karina Iraola, Anne Le Beau
Soprano : Florie Valiquette
Collaboration à la dramaturgie : Martine Delvaux
Composition musicale : Création Ex Nihilo aka Guillaume Bourassa, Sébastien Gravel
Assistance aux répétitions Christine Charles
Lumières Bruno Rafie
Directeur technique Julien Véronneau

Coproduction Festival TransAmériques avec le soutien de Production Rhizomes (Québec) + Transcultures – Centre interdisciplinaire des cultures numériques et sonores (Mons) + Espace Marie Chouinard
Résidences de création Escaut architectures (Bruxelles) + Espace Marie Chouinard

Création au FTA, Montréal, le 4 juin 2016

Retour au calendrier