Développer un regard critique sur la danse - RQD

Partager
  • © Image libre de droit tirée du site web www.visualhunt.com

*Ateliers à la carte: assistez au nombre d'ateliers que vous souhaitez! 

Que vous soyez interprète, chorégraphe, enseignant ou travailleur culturel, que vous souhaitiez vous ressourcer, affiner votre point de vue, comprendre dans quel univers esthétique vous vous situez, mieux défendre certaines propositions artistiques ou simplement parler de danse et d'esthétique avec vos pairs, cette formation s’adresse à vous! Échanges, réflexion et écriture seront au rendez-vous de ces séances thématiques animées par Katya Montaignac et occasionnellement par des chercheurs ou artistes invités. Des extraits d’œuvres chorégraphiques serviront de point de départ pour interroger nos manières de regarder et de percevoir la danse.

Cette formation a été conçue pour:

- Stimuler la prise de parole et le discours sur la danse
- Bâtir une réflexion critique sur la danse
- Comparer des approches esthétiques, philosophiques et politiques en danse
- Analyser avec plus d’acuité les approches et les tendances qui caractérisent la danse d’aujourd’hui
- Identifier les enjeux qui façonnent l’histoire actuelle de la danse

Horaire

29 septembre 2017:
#1 | Regarder la danse
Comment regarder la danse aujourd'hui ? Notre regard est pétri de références, conditionné par des habitudes culturelles, orienté par nos attentes, nourri de nos obsessions ou patterns plus ou moins conscients. S’il semble vain de se défaire des codes qui régissent notre regard, comment toutefois œuvrer à élargir notre perception ? Cet atelier pratique vise à actualiser nos « grilles de lecture », à prendre conscience de notre subjectivité et à l’assumer.

13 octobre 2017:
#2 | Verbaliser l’expérience sensible
Comment perçoit-on la danse? Comment exprimer et partager son point de vue? Cet atelier vise à interroger l’impact que la danse a sur nous. Ce sera l’occasion d’éprouver la multiplicité des perceptions en danse à partir d'outils méthodologiques inspirés par la philosophie contemporaine.

10 novembre 2017:
#3 | Queeriser la danse, en dialogue avec Gerard Reyes
Imaginée à partir de la lecture de l’ouvrage Queeriser l’art (Moineau, 2016), cette séance propose de repérer les changements de perspective et les bouleversements opérés en danse par la théorie queer. À travers son entreprise de déconstruction, ce courant philosophique nous invite ainsi à (re)penser l’art chorégraphique en dehors de ses paradigmes dualistes (actif/passif, objet/sujet). 

24 novembre 2017:
#4 | L'esthétique de la faille, en dialogue avec Tamar Tembek et Marie Lavorel
En réaction à l'idéal du corps glorieux, certaines démarches chorégraphiques assument désormais de mettre en scène le corps dans une radicale vulnérabilité. De plus en plus de spectacles nous invitent ainsi à déjouer nos attentes face à la virtuosité, la puissance et la séduction. Tamar Tembeck et Marie Lavorel traiteront de l'apport de la maturité chez les artistes du mouvement à travers le prisme du vieillissement. Nourries d'enjeux politiques, ces "esthétiques de la faille" induisent une nouvelle forme de virtuosité dans la palette de l'interprète.

8 décembre 2017:
#5 | Jeux de présences, en dialogue avec Anne-Marie Guilmaine
Loin d’être un acte anodin, être sur scène, c’est se livrer au regard du spectateur, c’est (se) montrer. De l’exhibition à l’effacement, du sacre du sujet à l’anonymat, cette séance étudiera les mutations de la présence scénique à l’œuvre dans les spectacles contemporains qui témoignent d'un attrait grandissant pour l'amateur. À partir de la notion de performativité, un certain degré zéro de la présence se joue désormais sur scène. Comment le verbaliser ?

À noter
La priorité d’inscription est accordée aux membres individuels et aux employés d'un organisme membre du RQD.

Appréciations
«Très belle proposition de contenu, riche et essentielle pour quiconque navigue dans le milieu professionnel de la danse.» 
«J'ai beaucoup appris comment apprécier un spectacle de danse, comment comprendre sa composition et la démarche du chorégraphe, des interprètes. Vraiment une bonne formation.» 
«La formation m'a permis de découvrir et redécouvrir l'univers et la démarche de certains chorégraphes, les extraits vidéos étaient très bien choisis et intéressants.» 
«Ces formations me mettent à jour sur la pratique qui évolue très rapidement, c'est également une occasion de rencontrer des collègues, d'entendre de nouvelles voix/paroles et aussi d'autres générations que la mienne.» 
«C'est inspirant et cela m'invite à questionner mes propres paradigmes et à renouveler mon regard sur la danse.» 
«C'était très riche et stimulant. Katya Montaignac est une précieuse ressource et une formatrice stimulante.» 

Formatrice

Katya Montaignac signe régulièrement la direction artistique de La 2e Porte à Gauche et collabore en tant que dramaturge avec les chorégraphes Frédérick Gravel, Marie Béland, Milan Gervais, Isabel Mohn et Emmanuel Jouthe. Consultez son profil.


Retour au calendrier