À la douleur que j'ai - Virginie Brunelle

Partager
  • © Compagnie Virginie Brunelle

Virginie Brunelle prend à bras le corps cette émotion brute et sauvage qu’est la douleur. Au travers d’une poésie amère et corrosive, la chorégraphe s’interroge sur l’inachevé et explore l’action soutenue de la douleur, cette épine au cœur qui finit par devenir aussi intangible qu’un souvenir.

Virginie Brunelle nous offre une œuvre intense, oscillant entre brutalité et délicatesse, et prouve que la douleur peut aussi être un pont. Une rencontre entre six interprètes et un public qui ne laissera personne indifférent.

« On aime notamment que Brunelle emprunte au vocabulaire de la danse classique, en y insufflant un fini brut d’une facture qui lui est propre. » Stéphanie Brody, La Presse


Chorégraphe : Virginie Brunelle
Interprètes : Isabelle Arcand, Sophie Breton, Claudine Hébert, Chi Long, Milan Panet-Gigon, Peter Trosztmer
Dramaturgie : Stéphanie Jasmin
Éclairages : Alexandre Pilon-Guay
Costumes : Marilène Bastien et Elen Ewing
Direction technique et régie : Julien Véronneau
Direction de production : Émilie Martel

Crédits coproduction Agora de la danse + Centre national des Arts (CNA) + Vancouver International Dance Festival (VIDF) + Theatre Junction Grand (Calgary) + The Banff Centre