Camp de performance QUEER - Studio 303

Partager
  • © Kai Cheng Thom, Lily Bonin, Alexis O'Hara, Andrew Tay, Jordan Arseneault

Ouvert aux artistes de toutes disciplines / Bilingue

Le Camp de Performance Queer offre une rare opportunité pour explorer, créer, performer et réseauter dans un safe space où “queer” est la culture dominante. Ouvert à TOUS-TES les artistes (sans regard sur l’orientation sexuelle), une série d’ateliers en journée sera consacrée à donner des outils et des approches multiples en création de performance (art audio, Fear Drag, clown), animé par des artistes queer ainés, mi-carrière et émergent. Les soirées seront dédiées à des sessions d’échange et partage de connaissances, dirigées par les participant-e-s, en collaboration avec les festivals locaux queer & radicaux Qouleur et PerversCité.

Artistes de toutes les générations et origines culturelles, de différents stades de carrière et de diverses pratiques sont invités à participer. Une place prioritaire sera accordée aux personnes avec des identitées en marge. Bien que non obligatoire, nous aimerions recevoir une brève lettre d’intérêt vous présentant un peu et exprimant pourquoi vous souhaitez participer : info@studio303.ca

Le « DRAG »  de la peur (fear drag) avec Jordan Arseneault
Jeudi 11 août de 10 h à 12 h 30

Cet atelier ancré dans la pratique socialement engagée emploie des éléments du théâtre de l’opprimé afin de stimuler le dialogue et la création de performance aux thématiques des anxiétés relationnelles et de la peur. Présenté nombreuses fois dans le cadre des cours de beaux arts à l’université Concordia et dans des milieux communautaires depuis 2010, l’atelier aura comme objectif pour cette itération d’écouter et d’agir ensemble sur les peurs et anxiétés relatives aux interactions intergénérationnelles dans la justice sociale queer. Le résultat de cet atelier de 2.5 heures sera de provoquer une catharsis lors des performances créées par les sous-groupes de participantEs. Les participant.es de toutes disciplines confondues seront la bienvenue.

Artiste gay bilingue d’origine acadienne (en partie), Jordan Arseneault est actif dans la scène indépendante de la performance à Montréal depuis 2008. Il emploie le chant, le conte, le violoncelle, le drag, l’humour et le mouvement dans son œuvre scénique, souvent basée dans l’improvisation. Il développe depuis 2010 l’atelier de pratique socialement engagée « Fear Drag » dans lequel il explore, tout comme dans sa création performative, les enjeux tels que la criminalisation, la stigmatisation, la santé mentale, le VIH/sida, la toxicomanie, le biculturalisme, le traumatisme hérité, l’allosexualité (queerness) et la communauté en soi. Il était artiste en résidence au Studio 303 en 2015-2016.

Main-à-main pour tout.es avec Lili Bonin
1ère partie : Jeudi 11 août de 13 h 30 à 16 h
2ème partie : Vendredi 12 août de 13 h 30 à 16 h

Ouvert à tout.es, quelle que soit votre force ou flexibilité, cet atelier en deux partie explore la technique du main-à-main, incluant des exercices pour éveiller la sensibilité du corps, explorer le touché, le poids et le contre-équilibre ainsi que des portés acrobatiques de bases et faciles. Les participant.es travailleront principalement en pair (le changement de partenaires est encouragé). Assurez-vous de porter des vêtements confortables. Ce travail est plutôt intime – laissez nous avoir si vous avez des questions, peurs ou limites que vous souhaitez adresser à Éliane avant l’atelier.

Éliane Bonin alias Lili la Terreur de Carmagnole est artiste pour la révolution colorée. Œuvrant via le médium du cirque depuis l’an 2000, elle ne s’y limite pas et de toute façon elle condamne systématiquement les formes conventionnelles et tout carcan pré-établi. Autant dans l’organisation d’événement ou elle encourage ses pairs à s’émanciper que dans ses performances de tout acabit et dans n’importe quel contexte elle prône la prise de risque et nargue la censure. Pour Lili la scène est moyen de communication: on doit y prêcher la rage de vie, l’expression libre et intransigeante, la vérité fortuite et sans compromis, et y faire la propagande de toute initiative engagée dans l’alternative populaire et communautaire à l’envers du contrôle gris et destructeur d’une société soumise malade et destructive.

École du son pour féministes avec Alexis O'Hara
1ère partie : Vendredi 12 août de 10h à 12h30
2ème partie : Samedi 13 août de 13 h 30 à 16 h

1ere partie : La démystification de l’équipement. Une immersion introductive aux aspects techniques de l’installation du son « live » pour performance (console, micros, instruments etc).

2eme partie : Improvisation sonore et exercises d’écoute. Les participants collaboreront dans la création d’une pièce sonore qui comprend la manipulation en direct de la voix, sons pré-enregistrés, performance vocale et bruitage. Participants are invited to bring a short text, their smartphones and any instrument or noise-making object that might interest them. Enrollment is limited!

Alexis O’Hara est une artiste interdisciplinaire qui présente des performances, des installations et des enregistrements depuis presque 20 ans. Son travail comprend le cabaret, la musique expériementale, la chanson et un désir de communiquer le potentiel unificateur de l’art.

Se donner naissance : narration révolutionnaire Queer avec Kai Cheng Thom
Samedi 13 août de 10 h à 12 h 30

Cet atelier intensif et immersif sur la performance orale vous guidera dans l’univers du spoken word et de la tradition d’histoire orale ainsi que dans la méditation, le rituel, et le Théâtre des oppressés, dans le but d’aider les participant.es à libérer leurs rythmes intérieurs et leurs impulsions artistiques. Nous nous éveillerons de façon critique au cadre colonial de la narration et de la poésie et plongerons dans nos relations avec la colonisation et nos ancêtres.

Kai Cheng Thom est une artiste impétueuse, écrivaine et performeuse de spoken word qui fait sensation en danse Drag. Lady Sin et ses alters-ego ont voyagé à travers le Canada apportant des performances poétiques aux pages et scènes de sa ville natale, Vancouver jusqu’à ses repaires actuels à Montréal. Kai Cheng a été largement publiée comme essayiste et poète et est présentement chroniqueuse dans Everyday Feminism. Elle détient un baccalauréat et une maitrise en travail social de l’université McGill et est la co-fondatrice de Monster Academy Montreal, une initiative radicale dédiée aux jeunes pour la santé mentale.

Bon dimache matin! Queer Rave afterglow avec Andrew Tay
Dimanche 14 août de 10 h à 12 h 30 

Mi parté de danse, mi-rituel, et complètement irrationnel…! Nous nous réveillerons avec des sessions guidées par des approches non-orthodoxes du mouvement, les relations queer aux objets et à l’espace dans lequel nous nous trouverons. AUCUN entrainement en danse n’est requis!

Andrew Tay est un performeur hybrique, chorégraphe et commissaire basé à Montréal. Il a participé à Copycat Academy (Luminato, Toronto 2014-15), Les Rencontres internationales de jeunes créateurs (FTA 2013) et le 8 Days project (2013-15). Ses résidences ont inclu Skanes Konst (Suède) et le K3 Centre (Hamburg). Il a collaboré avec les chorégraphes Doris Uhlich (Vienne) et Marten Spangberg (Stockholm).

Potluck
Lundi 15 août de 12 h à 14 h

Un potluck (diner partagé) pour les participant.es et celles et ceux qui souhaitent faire un retour sur l’évènement et se dire aurevoir !

Prix :

15$ - 25$ par atelier (selon vos moyens)*
90$ - 175$ pour les 7 ateliers (selon vos moyens)*

Pour plus d’informations ou pour vous inscrire (places limitées) : info@studio303.ca

  • Date Du 11 au 15 août 2016
  • Horaire
    Du Jeudi au Lundi
  • Heure
    10h00 à 14h00
  • Lieu Studio 303
  • Prix
    15$-25$ par atelier (selon vos moyens)
  • En savoir plus
    Studio 303
  • Lien externe
    Site de Studio 303
Retour au calendrier