Atelier - Paradise Series avec Maria Kefirova et Hanako Hoshimi-Caines

Partager
  • © Caroline Desilets

Ouvert aux artistes de toutes disciplines / Professeures bilingue

Dans cet atelier, nous proposons une série de sept états physiques extraordinaires. Nous créons un environnement avec peu de mots parlés, dans l’idée d’accéder à l’espace/sens qui se produit lorsqu’on se permet d’être, sans langage articulé pour décrire l’expérience (vous connaissez cet espace dont nous parlons). Des indications projetées guident ces activités qui s’ouvrent à nous, avec quelques phrases simples. Elles nous font transpirer, danser, sauter et étirer assez longtemps pour que nous puissions entrer dans l’espace sans s’inquiéter ou avoir besoin d’être bon dans un sens spécifique. La répétition et la durée des mouvements provoquent un sentiment de synchronicité entre l’intérieur et l’extérieur et évitent le besoin de produire une créativité individuelle. Nous proposons une classe qui ressemble quelque peu à un jeu : en s’engageant avec des conditions et règles minimes, les lignes entre l’imaginaire et la réalité deviennent floues. Nous accèdons au fun, à l’adrénaline, aux lignes, à l’absurdité, au rythme, au poids et à la transcendance. La musique est aussi très importante pour cet atelier, notre playlist vous plaira c’est sûr. Tous les niveaux de technique et de familiarité en danse sont bienvenus et vous trouverez plaisir et défi au cours de cette expérience. Nous le savons car nous l’avons déjà vu se produire.

Hanako Hoshimi-Caines est une chorégraphe et interprète basée à Montréal. Elle s’est engagée à découvrir comment être une artiste signifie être une activiste. Elle est touchée (physiquemenent, mentalement, émotionnellement, etc.) par le pouvoir incisif du discours critique au sein des pratiques en danse. Elle est pro-danse, pro-risque, pro-blague et pro-prise au sérieux de ce qui est considéré comme sans valeur dans une société capitaliste. Ainsi, elle est présentement étudiante en amour de la sagesse/ en philosophie (alias philisophie) à l’Université de Concodia. Les travaux d’Hanako Hoshimi-Caines ont été présentés au OFFTA, à la résidence du 3ème étage de l’Usine C, à POP Montréal, à Moderna dansteatern, Riksteatern (Stockholm), Kampnagel (Hamburg) et Kunstfestival BEGEHUNGEN No. 9 (Chemnitz). Elle a travaillé sur scène avec notamment Deborah Hay, William Forsythe, Tilman O’Donnell, Jefta Van Dinther, le Ballet Culberg (Stockholm) avec Benoît Lachambre, Fred Gravel et José Navas

Née en Bulgarie, Maria Kefirova est une danseuse et chorégraphe basée à Montréal depuis1992. En parallèle de son travail d’interprète, elle développe sa propre pratique artistique combinant danse, théâtre, performance et vidéo. Le point central de son travail est la corrélation entre les réalités internes et externes et le rôle du corps comme une interface entre celles-ci, ce qui est au coeur de beaucoup de ses pièces. (The Nutcracker – 2014, Corps. Relations – 2010, Gold Meat – 2010, Manufacturing Tears – 2009). Par la chorégraphie, elle souhaite créer des espaces physiques pour des mouvements portant sur l’attention, la pensée et l’énergie. Entre 2009 et 2012, Maria Kefirova a participé à DasArts, un laboratoire de résidence pour les arts de la performance, la recherche et l’innovaiton basé à Amsterdam. Maria Kefirova enseigne régulièrement des ateliers et étend sa propre pratique chorégraphique via des collaborations avec d’autres artistes (Miguel Melgarez, Jean -Francois Laporte, Hanako Hoshimi-Caines, Lina Cruz, Lynda Godreau and Sameena Sitbakhan).

Enseignantes : Maria Kefirova et Hanako Hoshimi-Caines

Retour au calendrier