Laboratoire de création - Architectures chorégraphiques mobiles du relationnel par Benoît Lachambre TransFormation Danse 2017

Partager
  • © Zan Wimberley

L’atelier « Architectures chorégraphiques mobiles du relationnel » propose d’allier la conscientisation des flux énergétiques corporels aux dynamiques inter-spatiales des fluides. Avec les participants, Benoît Lachambre y travaille la reconnaissance de la création d’images somatiques et leurs capacités à générer des architectures sensorielles mouvantes.

Il invite les participants à un questionnement sur le fait d’être chorégraphié en diminuant simultanément le stress des rôles appris entant qu’interprètes et chorégraphes. Il propose, de ce fait, une mutation des modèles. Dans une conscience kinesthésique et dans une collectivité du geste partagé, Benoît Lachambre travaille autour de l’approfondissement des perceptions et du ressenti. Pour cela il inscrit les corps dans une connectivité et une ouverture et leur permet un dialogue autour des liens intra-spatiaux et des tissus connectifs.

Dans cet espace d’échange et d’apprentissage Benoît Lachambre invite les participants à une réflexion autour des questions suivantes:

Comment reconsidérer l’action performative et chorégraphique à travers un échange et dans l’inclusion des phénomènes connectifs?

Est- il possible d’être spectateurs, sujet, performeurs et transmetteurs simultanément ?

​Le mouvement empathique peut-il être vecteur de changements et de transformations positives à travers une rencontre et un décloisonnement des rôles établis ?

le 2 juin | 14h30 à 18h30
le 3 et 4 juin | 10h00 à 13h00 et 13h30 à 15h45
le 5 au 9 juin | 14:15 au 18:30

----------------------

The mobile choreographic architectures of the relational

The aim of the workshop “Interrelational Mobile Choreographic Architectures” is to combine an awareness of corporal energy streams with the interspatial dynamics of fluids. With the participants, Benoît Lachambre focuses on the creation of somatic images and their capacity to generate moving sensorial architectures.

He invites participants to examine the choreographic act by simultaneously reducing the stress of the learned roles of dancers and choreographers. He is thus proposing a transformation of models. With kinaesthetic awareness, and within a community of shared gestures, Benoît Lachambre works on a deepening of perceptions and feeling. To this end, he places bodies in a state of connectivity and openness, resulting in a dialogue centered on interspatial links and connective tissues.

In this forum for exchanges and learning Benoît Lachambre invites participants to reflect on the following questions:

How can we reconsider the performative/choreographic action through an exchange and inclusion of connective phenomena?

Is it possible to be a spectator, subject, performer and transmitter all at the same time?

Can an empathetic movement be a vector for positive change and for transformations via a meeting/breaking-down of the boundaries of established roles?

June 2 | 2:30 to 6:30
June 3 and 4 | 10:00 to 1:00 and 1:30 to 3:45
June 5 to 8 | 2:15 to 6:30
June 9 | 2:30 to 18:30 (rehearsal and final presentation)