Valorisation de la discipline | Le 15 mars 2018

Quatre œuvres phares du patrimoine chorégraphique québécois

Partager
Joe de Jean-Pierre Perreault, 1989 © Michael Slobodian

Quelles sont les œuvres les plus marquantes de l'histoire de la danse au Québec? Le RQD a sondé l'opinion de la communauté de la danse en vue d'une conférence organisée en novembre dernier par la Table de réflexion sur l'archivage, la conservation et l'éducation sur le spectacle vivant (TRACES). Plus de cinquante personnes se sont prêtées au jeu. Résultat des courses: sur la vingtaine d'œuvres qui semblent avoir le plus imprégné notre imaginaire collectif, quatre se sont distinguées.
 

Joe (1984)
du chorégraphe Jean-Pierre Perreault

 

Human Sex (1985)
du chorégraphe Édouard Lock, La La la Human Steps

 

Le Sacre du printemps (1993) ex-aequo avec bODY_rEMIX (2005)
de la chorégraphe Marie Chouinard, Compagne Marie Chouinard

 

 

D'après nos répondants, ces œuvres ont marqué un tournant dans l'histoire de la création contemporaine en danse avec l'émergence de nouveaux langages chorégraphiques. La force, la profondeur des propos et l'équilibre formel des œuvres ont également été soulignés.

 

Nouvelle précédente Nouvelle suivante