Représentation et concertation | Le 8 mars 2013

Les chaussures de Flaherty passeront-elles à l’histoire?

Partager
Photo par Jason Ransom publiée sur le site du Premier ministre Stephen Harper

Ce n’est peut-être pas la journée des grosses dépenses, mais elle arrive à grands pas : la journée où le ministre fédéral des Finances Jim Flaherty s’achète de nouveaux souliers! Cette tradition veut que des souliers neufs soient signe d’un budget prospère, d’où l’idée que le ministre s’en procure une paire neuve la veille de la présentation de son budget. Où magasinera-t-il cette année ? Les paris sont ouverts!

Mais encore? Ce qui nous intéresse davantage, c’est ce que son budget contiendra pour les arts et la culture.

Au Conseil des arts du Canada

On se souviendra que l’an dernier les crédits du Conseil des arts du Canada (CAC) ont été épargnés des coupes du gouvernement fédéral pour les trois prochaines années. Si le scénario se déroule tel qu’annoncé, il n’y aurait donc pas de compressions au CAC, mais pas d’augmentation non plus. Gel, stagnation, recul. Rappelons que le Mouvement pour les arts et les lettres (MAL) a recommandé, dans son mémoire présenté au comité permanent des finances en août 2012, une augmentation graduelle du budget du CAC de 30 millions de dollars par année pour atteindre 300 millions de dollars d’ici 2017.

À Patrimoine canadien

Les nouvelles étaient moins roses du côté de Patrimoine canadien dans le budget 2012 alors que le ministre Flaherty annonçait des compressions permanentes de 191 millions de dollars à effectuer d’ici 2014-2015. De ces coupes, 60% (115 millions) doivent être absorbées par CBC/Radio-Canada. 

Par ailleurs, selon le Rapport sur les plans et les priorités 2012-2013 de Patrimoine canadien, le budget du Fonds du Canada pour le secteur des arts, qui comprend les programmes présentation des arts, espaces culturels, formation dans le secteur des arts, investissement en culture et Groupe fiduciaire des édifices des Pères de la Confédération, serait maintenu à 123,7 millions de dollars en 2013-2014.  Tous ces programmes, à l’exception du Groupe fiduciaire des édifices des Pères de la Confédération, sont actuellement en processus d’évaluation et représentent 80 millions des 123 millions de crédits alloués au Fonds du Canada. On ne peut que souhaiter que ces programmes soient renouvelés en 2015 et que les crédits soient non seulement préservés mais augmentés. À cet égard, Shannon Litzenberger, artiste, chercheure en politique des arts et membre du Comité directeur de la Coalition canadienne des arts dont le RQD fait partie, a fait valoir au comité permanent des finances, en novembre 2012, que le renouvellement de ces programmes devait impérativement avoir lieu et que : « Cette série de programmes joue un rôle essentiel pour soutenir les arts et la culture et représente des investissements d'une portée différente de ceux que le Conseil des arts du Canada finance. »

Autres victimes des compressions 2012

On se souviendra que le Programme des arts, de la culture et de la diversité a été aboli en 2012, éradiquant le soutien à la Conférence Canadienne des Arts (CCA) et à la Coalition pour la diversité culturelle. Rappelons également que Téléfilm Canada et l’Office national du film apprenaient qu’ils devaient absorber sur les trois prochaines années des coupes de 10,6 M $ et 6,7 M $ respectivement, soit 10% de leur budget.

À suivre de plus près

Afin de « réaliser les économies du Budget 2012 », le gouvernement fédéral annonçait en mars 2012 que Patrimoine canadien adopterait « un cadre stratégique plus intégré et centré sur les bienfaits sociaux et économiques que ses programmes procurent aux Canadiens et à leurs collectivités. De plus, le ministère se concentrera sur les activités de financement donnant lieu à des contributions de la part de partenaires. » En février dernier, le journal Voir dans son dossier Art-Peur nous apprenait que les budgets du Jubilé de la Reine (7,5 M$) et de la commémoration de 1812 (28 M$) combinés représentent l’équivalent de 20% des crédits annuels du Conseil des Arts du Canada (181 M$). À méditer!

Nouvelle précédente Nouvelle suivante