En vie associative | Le 6 octobre 2014

Le RQD célèbre 30 ans de danse au Québec!

Partager
Lorraine Hébert, directrice générale et Marc Boivin, président, RQD © Sylvain Légaré

Montréal, le 6 octobre 2014 – Il y a 30 ans, presque jour pour jour, une poignée de pionniers, Jean-Pierre Perreault, Daniel Soulières, Paul-André Fortier, Gaétan Patenaude et Michèle Morin, constituait le comité de fondation du Regroupement des professionnels de la danse au Québec, la première appellation du Regroupement québécois de la danse (RQD). C’était le 4 octobre 1984.

Aujourd’hui, l’heure est aux réjouissances et le RQD entend souligner cet anniversaire toute l’année : 30e Rendez-vous annuel des membres, journée d’ateliers, collecte d’archives photographiques et, point culminant des célébrations, la 4e édition de l’événement Québec Danse qui conviera le grand public, en avril 2015, à célébrer la danse un peu partout au Québec! Ces moments seront l’occasion de se réunir, recoller les fragments d’une histoire encore à écrire, faire le bilan des acquis, mais surtout, se projeter, le regard tourné vers l’avenir.

« Je suis à la fois fier et ému, 30 ans après la première présidence de Jean-Pierre Perreault, de lancer les festivités qui permettront, tout au long de l’année, de revenir sur les grandes réalisations d’un milieu qui, en dépit des difficultés, a su s’organiser, établir sa valeur auprès des publics et des subventionneurs, en plus d’imaginer des structures inédites de soutien, de production et de création. Vraiment, la danse n’a pas à rougir! » a déclaré Marc Boivin, président du RQD.

La danse s’est organisée
De la première Politique de la danse au Québec de 1984 qui faisait le sombre constat d'un milieu atomisé, manquant cruellement de ressources financières et d'organisation, à la publication, 27 ans plus tard, du colossal Plan directeur de la danse professionnelle au Québec 2011-2021, en passant par les Premiers et Seconds États généraux, la communauté de la danse a posé elle-même les jalons de son développement, dans la plus exemplaire des solidarités!

La danse gagne ses galons auprès des publics
Si, au début des années 80, le Québec comptait 7 compagnies de danse professionnelle, aujourd’hui c’est une soixantaine de compagnies et un nombre impressionnant de chorégraphes indépendants qui animent la scène culturelle, étonnent par la diversité de leurs propositions artistiques, inventent de nouvelles façons d’habiter l’espace public et de rejoindre les publics.

La danse se déploie sur le territoire
Il y a à peine 30 ans, Tangente, situé dans la métropole, était le seul diffuseur spécialisé en danse au Québec. Aujourd'hui, on dénombre 5 diffuseurs et 4 événements spécialisés. Grâce à La danse sur les routes du Québec, qui a contribué à structurer un circuit de diffusion à l'échelle du territoire, 28 diffuseurs et événements pluridisciplinaires présentent de la danse dans 18 villes représentant 14 régions du Québec!

L’enseignement de la danse se professionnalise et se diversifie
En trente ans, la filière de formation en danse s’est fortement développée et continue de se structurer, si bien qu’on compte aujourd’hui 7 établissements collégiaux offrant un cursus en danse, généraliste ou technique, ainsi que 2 universités offrant une formation spécialisée dont sortent, chaque année, une cinquantaine de finissants! S’ajoute à ce système une vingtaine d’écoles spécialisées en danse réparties dans 17 villes du Québec.

La danse québécoise s’affiche sur les grandes scènes du monde
Véritable fleuron de la culture québécoise à l’étranger, la danse a gagné la faveur des publics, un peu partout dans le monde. Une reconnaissance qui croît d’année en année. Entre 2000 et 2008 seulement, le nombre de représentations hors Québec données par les compagnies québécoises est passé de 150 à 507!

En trois décennies, que de chemin parcouru, solidairement et collectivement!



À propos du Regroupement québécois de la danse  

Le RQD rassemble près de 500 professionnels de la danse et les représente sur les scènes publique et politique. Fondé en 1984 pour donner une voix commune à la danse québécoise, le RQD est devenu au fil des ans un chef de file dans la réalisation de projets structurants pour la discipline. Ses réalisations ont pour but de valoriser la danse dans toutes ses expressions, de favoriser son ancrage et son déploiement sur l'ensemble du territoire québécois et de tisser des ponts entre les professionnels, les amateurs et les passionnés de danse. 

Dates clés

1984 : Fondation du Regroupement des professionnels de la danse au Québec
1994 : Premiers États généraux de la danse au Québec
2009 : Seconds États généraux de la danse au Québec
2011 : Publication du Plan directeur de la danse professionnelle au Québec 2011-2021

Le RQD reçoit le soutien financier du Conseil des arts et des lettres du Québec, du Conseil des arts du Canada, du Conseil des arts de Montréal, de Compétence Culture et d'Emploi-Québec pour l'ensemble de ses activités.

 

Source : 
Nadine Lizotte
Chargée des communications, RQD
514 849-4003, poste 225
nlizotte@quebecdanse.org

Relation de presse :
Jean-Sébastien Rousseau
RuGicomm
514 759-0494
jean-sebastien@rugicomm.ca

 

Nouvelle précédente Nouvelle suivante