Représentation et concertation | Le 30 octobre 2014

Le gouvernement libéral passe à la loupe d’importantes structures régionales

Partager
Le ministre des Affaires municipales, Pierre Moreau, à l'Assemblée nationale © Jacques Boissinot La Presse Canadienne

Engagé dans une vaste opération de réingénierie de l’appareil d’État, de rationalisation des dépenses et de révision des programmes, le gouvernement libéral remet en question depuis quelques semaines l’avenir de plusieurs structures régionales. Entre autres cibles de cette réflexion, les Centres locaux de développement (CLD), les Conférences régionales des élus (CRÉ) et les Carrefours Jeunesse-emploi (CJE), trois instances régionales qui, chacune à leur façon, participent à la vitalité économique et culturelle des régions du Québec.

Le premier ministre Philippe Couillard précise que ce n’est pas la mission de ces organisations régionales qui est remise en question mais bien plutôt leurs structures administratives. Ces projets à l’étude inquiètent les acteurs concernés et, à juste titre, les nombreux bénéficiaires des différents programmes qui craignent que ces restructurations privent les régions d’expertises et de ressources indispensables au développement économique et culturel du territoire québécois.

Voici quelques communiqués de presse et articles sur ce sujet – parmi tant d’autres – qui méritent toute notre attention!

Les CLD : 120 équipes d’experts du développement économique local [Communiqué de l’Association des centres locaux de développement du Québec]

Les CDEC appellent au renforcement du modèle de développement économique québécois [Communiqué du Réseau des Corporations de développement économique communautaire (CDEC)]

Québec veut supprimer les centres locaux de développement [La Presse]

Abolition de 120 CLD: «de fausses économies» [La Presse]

Nathalie Normandeau reproche au gouvernement de manquer de vision [Ici Radio-Canada]

20 ans de concertation régionale menacés [Communiqué du CRÉ de Montréal]

Ministère de l’Emploi et de la Solidarité sociale : L’obsession du déficit zéro au détriment des jeunes du Québec [Communiqué du Réseau des carrefours jeunesse-emploi du Québec]

Nouvelle précédente Nouvelle suivante