Études et statistiques utiles | Le 24 septembre 2015

La fréquentation des spectacles en danse : les chiffres tombent.

Partager
Michael Nivelet

Dans Le Devoir d’hier, la journaliste Odile Tremblay signe un article sonnant l’alarme avant le débat des chefs. Elle fait valoir l’urgence de s’attaquer à des enjeux cruciaux en culture. Elle s’interroge notamment sur la place du divertissement dans notre société et sur la baisse de la fréquentation (variétés exceptées!) des spectacles en arts de la scène, telle que documentée par l’Institut de la statistique du Québec dans la plus récente publication de l’Observatoire de la culture et des communications du Québec.

Dans l’article, la journaliste fait état d’une baisse significative de l’assistance aux spectacles de danse contemporaine de l’ordre de 30,7 %. Or, dans les faits, et après vérification des chiffres de l’Observatoire auxquels elle fait référence, la baisse de l’assistance aux spectacles de danse est de 9,1 % et de 20,3 % pour ceux de danse contemporaine plus particulièrement.

Entre 2009 et 2013, malgré une fluctuation du nombre de représentations en danse, les chiffres de l’Observatoire indiquent plutôt une stabilité de l’assistance, avec une variation de l’ordre de -0,4%. Si les nouvelles statistiques publiées pour l’année 2013-2014 peuvent être de bons indicateurs de tendances, il faudrait d’autres outils pour documenter la transformation de l’offre de spectacles en danse qui ne repose pas seulement sur le modèle de vente de billet à l’unité. Pensons seulement au réseau Accès Culture qui offre des représentations gratuites au public, à la multiplication des spectacles hors les murs ou aux interventions en médiation culturelle.

C’est sera évidemment un dossier à suivre.

 

Nouvelle précédente Nouvelle suivante