Valorisation de la discipline | Le 11 mars 2015

LA DANSE ENTRE EN MUSÉE - Le RQD applaudit l’initiative des Musées de la civilisation

Partager
La Toile-mémoire de la danse au Québec [1895-2000] @Gabrielle Larocque

Montréal, le 11 mars 2015 – Alors que les portes de l’exposition Corps rebelles s’ouvrent au public aujourd’hui à Québec, le Regroupement québécois de la danse (RQD) salue les Musées de la civilisation pour cette initiative audacieuse. Quelle fierté que la danse fasse enfin l’objet d’une exposition de cette envergure dans une institution muséale nationale! Faisant une part généreuse à la danse contemporaine et aux œuvres québécoises, Corps rebelles propose un parcours immersif sensoriel, kinesthésique, ludique et cognitif : une expérience globale de la danse. L’exposition apporte une contribution originale et essentielle qui alimente la réflexion sur la mise en valeur du patrimoine vivant en l’abordant sous l’angle du corps: des corps dansants sur écrans, des corps au travail dans le studio de création, jusqu’au public invité à danser Joe, une œuvre phare de Jean-Pierre Perreault. Corps rebelles illustre avec éloquence que la danse, en tant qu’expression artistique, participe à notre patrimoine culturel et mérite pleinement son intégration à des lieux de mémoire.

Le chorégraphe Harold Rhéaume, élu à la présidence du RQD en octobre 2014, a également agi à titre de conseiller au contenu pour l’exposition. « Corps rebelles est une opportunité sans pareil pour sensibiliser de nouveaux publics à la danse. Elle nous fait aussi rêver, en tant que professionnel, à toutes les possibilités qu’offrent les technologies numériques pour présenter, documenter, éduquer à la danse. Et puisque l’exposition tournera en Europe, il va sans dire qu’il s’agit d’une vitrine exceptionnelle pour notre milieu. »

Le RQD est fier d’ajouter sa contribution à Corps rebelles en exposant pour la première fois au grand public La toile-mémoire de la danse au Québec (1895-2000). À l’image d’une constellation, la toile-mémoire illustre la transmission des savoir-faire qui ont contribué au développement de la danse de scène au Québec au 20e siècle. On peut en apprendre plus sur cet ambitieux projet en consultant le portail Québec Danse.

Les défis de constitution, de conservation et de mise en valeur du patrimoine des arts vivants préoccupent et intéressent de plus en plus les milieux de la danse et de la muséologie. À cet égard, le RQD travaille actuellement à dresser un état des lieux du patrimoine de la danse et à définir un cadre d’intervention interpellant tous les acteurs de la discipline, les institutions dédiées à la conservation du patrimoine ainsi que les pouvoirs publics.

Téléchargez le communiqué (PDF)

 

À propos du Regroupement québécois de la danse 

Le RQD rassemble plus de 500 professionnels de la danse et les représente sur les scènes publique et politique. Fondé en 1984 pour donner une voix commune à la danse québécoise, le RQD est devenu au fil des ans un chef de file dans la réalisation de projets structurants pour la discipline. Ses réalisations ont pour but de valoriser la danse dans toutes ses expressions, de favoriser son ancrage et son déploiement sur l'ensemble du territoire québécois et de tisser des ponts entre les professionnels, les amateurs et les passionnés de danse. Le RQD reçoit le soutien financier du Conseil des arts et des lettres du Québec, du Conseil des arts du Canada, du Conseil des arts de Montréal, de Compétence Culture et d'Emploi-Québec.

- 30 -

Source :

Judith Lessard-Bérubé

Responsable des communications

514 849-4003, poste 225 | jlb@quebecdanse.org

Nouvelle précédente Nouvelle suivante